HomeÀ la uneLe Ministre de l’Economie et des Finances a procédé à la signature du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (PNUAD) 2019-2023

Le Ministre de l’Economie et des Finances a procédé à la signature du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (PNUAD) 2019-2023

Amadou Ba Signature

Le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Amadou Ba a procédé mardi, à la signature du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (PNUAD) 2019-2023. La Cérémonie de signature s’est déroulée au Musée des Civilisations Noires, place de la gare, à Dakar.

Élaboré de manière participative et concertée avec le Gouvernement sénégalais et l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus de développement durable au Sénégal, le PNUAD 2019-2023 a été signé par Mme le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Sénégal, Mme Priya Gajraj et par Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

Ce Plan-cadre d’assistance au développement, quatrième du genre produit conjointement par le Système des Nations Unies au Sénégal et le Gouvernement est la réponse globale du Système des Nations Unies aux défis du développement durable du Sénégal pour la période 2019-2023. Il est aligné sur les priorités nationales définies dans le Plan Sénégal Emergent et constitue le cadre de planification de référence des interventions de développement du Système des Nations Unies au Sénégal pour la période 2019-2023. Son coût et sa mise en œuvre portent sur $573 805 311 soit XOF 327.155.078.012

Trois axes stratégiques de coopération sont dans ce nouveau programme :

   ◊La création d’opportunités pour la croissance économique inclusive et durable ;
   ◊L’amélioration de l’accès des populations particulièrement les plus vulnérables aux services sociaux de base de qualité et à la protection sociale ;
   ◊Le renforcement du progrès de la gouvernance inclusive et d’un état de droit.

La République du Sénégal et le Système des Nations Unies au Sénégal s’engagent, à travers la signature et le lancement officiel de ce Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement à travailler ensemble en partenariat dans le cadre de l’approche “Unis dans l’Action” pour mettre en œuvre ce programme de coopération 2019-2023. Cet effort de collaboration contribuera fondamentalement à la réalisation des Objectifs de Développement Durable et à la création des conditions d’un Sénégal Emergent en 2035.

Voici l’allocution du Ministre Amadou Ba

Permettez-moi, Madame le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal, de remercier d’emblée tous vos collègues Partenaires Techniques et Financiers ici présents d’avoir répondu à notre invitation conjointe pour prendre part à cette importante rencontre consacrée à la signature du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (PNUAD) au Sénégal portant sur la période 2019-2023.

C’est pour moi un réel plaisir de me retrouver encore parmi vous, au terme d’un large processus de concertation entre les acteurs concernés, pour procéder à la signature de cet important Document constituant un résumé de la contribution attendue du Système des Nations Unies à la mise en œuvre de notre référentiel en matière de politique économique et sociale, je veux citer le Plan Sénégal Emergent (PSE).

En effet, ce Plan Cadre d’Assistance au Développement du Système des Nations Unies constitue à la fois le cadre de planification stratégique et de programmation des ressources du Système au Sénégal pour la période considérée et sert en même temps de référence pour les Plans d’Actions de Programmes-Pays et les Plans et budgets de travail annuels et bi-annuels des Agences.

  • Madame le Coordonnateur Résident,
  • Chers partenaires,

 

Grâce au soutien et à l’appui multiforme que vos institutions apportent pour le développement économique et social de notre pays, de multiples activités ont pu être réalisées au cours de ces dernières années au bénéfice des populations.

En effet, faut-il encore le souligner, la Coopération entre le Sénégal et le Système des Nations Unies a permis de bâtir, au fil des années, un véritable socle sur lequel repose un partenariat fructueux et reflétant à sa juste valeur des relations exemplaires entre nos parties.

Au regard de la pertinence de nos domaines de coopération qui mettent l’atteinte des Objectifs de Développement Durable au centre de nos préoccupations communes, vous noterez avec moi, Madame le Coordonnateur Résident, tout l’intérêt qu’il convient d’accorder à cette cérémonie, au terme d’un important exercice conjoint dont la démarche participative a été saluée par tous les acteurs.

Je tiens encore à magnifier à ce niveau, la réaffirmation constante du rôle de catalyseur que le Système des Nations Unies continue de jouer dans les échelles d’appui au développement de notre pays aussi bien dans le plaidoyer et le renforcement du dialogue politique que dans la formulation de stratégies de politique économique et sociale.

Dans ce contexte, je salue les efforts que vous déployez pour assurer la coordination à un double niveau, à savoir, au sein de la communauté des partenaires au développement, mais également au sein de l’Equipe-pays entre les différentes entités des Nations Unies représentées au Sénégal.

C’est également le lieu pour vous exhorter à aller davantage vers les importantes réformes en cours dans le Système et dont l’objectif principal est d’assurer un meilleur leadership des pays- partenaires et une optimisation des ressources tant à la fois humaines, matérielles et financières mises à la disposition des pays par le Système des Nations Unies. 

  • Mesdames, Messieurs,

 

Je suis fier de noter qu’au terme de ce processus, nous sommes parvenus à élaborer un cadre commun consensuel des interventions attendues du Système des Nations Unies pour la période 2019-2023 et avec un arrimage parfait au Programme d’Actions Prioritaires du Plan Sénégal Emergent.

Les ressources du PNUAD 2019-2023 sont estimées à 574 millions $ US soit environ 327 milliards de francs CFA dont 48% disponibles. Dans ce cadre, les secteurs qui absorbent le plus de ressources sont l’emploi (32%), la santé (20%) et l’environnement (18%), pour ne citer que ceux-là.

Je voudrais également saisir cette opportunité, Madame le Coordonnateur Résident, à ce stade important du processus, pour encourager le Système des Nations Unies à promouvoir davantage les programmes conjoints entre agences pour optimiser les ressources et institutionnaliser la démarche du « ONE U. N. » dans notre pays.

A cet égard, j’ai déjà instruit mes services compétents à travailler étroitement avec les vôtres pour élaborer une stratégie efficace de mobilisation des ressources en vue de combler rapidement les gaps de financements constatés et faire en sorte que les mécanismes de coordination de ces programmes conjoints puissent s’inscrire harmonieusement dans le dispositif institutionnel global mis en place.

Au-delà de la démarche participative, je tiens également à magnifier la prise en compte des principes de planification du développement dans ce processus, à savoir : l’intégration du genre, l’approche basée sur les droits humains, la durabilité de l’environnement, la gestion axée sur les résultats et le renforcement des capacités.

Je voudrais donc, Madame le Coordonnateur Résident, exhorter nos deux Parties à faire en sorte que ces principes qui ont guidé le processus d’élaboration du PNUAD depuis le début puissent également s’appliquer dans la phase de mise en œuvre.

                                                                                                            

Permettez-moi également de saluer et de magnifier ici le bel esprit de partenariat qui anime toute l’équipe du Système des Nations Unies qui reste toujours attentive à nos préoccupations.

Je saisis cette opportunité pour vous adresser à tous (Partenaires Techniques et Financiers) mes sincères remerciements pour l’intérêt sans cesse renouvelé que vous accordez au développement économique et social de notre pays.

J’ose encore espérer que votre soutien précieux se consolidera bientôt par des contributions remarquables au financement du deuxième Programme d’Actions Prioritaires du PSE 2019-2023 à travers le Groupe Consultatif que nous comptons organiser au mois de décembre prochain.    

Vous me permettrez également de féliciter tous les acteurs impliqués qui, de façon constante, œuvrent visiblement avec foi, pour faire de notre partenariat un modèle de pragmatisme et d’efficacité, pour une appropriation et une prise en charge effective des besoins des populations bénéficiaires.

  • Madame le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies,
  • Mesdames, Messieurs,

Je suis persuadé qu’au sortir de cette cérémonie, nous aurons suffisamment partagé et vulgarisé le Contenu de ce nouveau Programme d’assistance des Nations Unies à notre pays portant sur la période 2019-2023 en vue d’une mise en œuvre efficace de vos contributions au Plan Sénégal Emergent.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Concession de la ges
Ligue des champions