HomeÀ la uneLe Général Meissa Niang a fait ses adieux aux armées : «Je pars avec fierté et confiance»

Le Général Meissa Niang a fait ses adieux aux armées : «Je pars avec fierté et confiance»

Le Général Meissa Niang a fait ses adieux aux armées sénégalaises. Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire il s’est dit rassuré et confiant de remettre le flambeau à son ex adjoint, le général Cheikh Sène. 

« L’heure est venue pour moi de quitter le service actif de la gendarmerie avec tranquillité d’esprit et dignité. Mais, non sans émotion. Toutefois, je suis rassuré et confiant de remettre cette illustre institution entre les mains de mon successeur avec la conviction d’avoir placé la gendarmerie au cœur de la plateforme et de l’efficacité escompté des forces de sécurité et de défense de notre pays. Pour cette raison, mon état d’esprit d’aujourd’hui, est celui d’un chef militaire qui s’en va avec fierté et confiance en l’avenir »,  souligne le général.

Il ajoute : « A présent, je souhaite bonne chance à tous les gendarmes en général et à mon successeur en particulier, je veux nommer le général de division Cheikh Sène »

♦ Le Général Niang tire son bilan

Le désormais ex Haut commandant de la gendarmerie, a, en présence du ministre des Forces armées, Augustin Tine, et de toutes les autorités militaires et paramilitaires, tiré le bilan de ses 20 mois à la tête de l’institution de la gendarmerie. 

Entre autres,  une panoplie de réalisations qui découle de son plan stratégique 2017-2019. Parmi lesquelles: « Des pelotons spéciaux d’intervention de la gendarmerie nationale à Saint-Louis, Saly et Cap Skirring, la création de la légion d’appui à la surveillance des frontières (Lasf) qui regroupe les escadrons de surveillance et d’interventions (Esi), les unités de scanner mobile (Usm), et la section aérienne de la gendarmerie nationale (Sagn), l’instauration d’un pôle de police judiciaire de la gendarmerie composé du centre national d’identification criminelle (Scrc) et de la plateforme numérique de lutte contre la cybercriminalité (Pnlc) », liste le Général.

Dans le domaine fluvial, ajoute-t-il, « Deux vedettes de 11m, deux de 9m et Une de 7m ainsi que trois zodiacs ont été réalisés ». A ce titre, le général a procédé à l’inauguration de brigade de gendarmerie et de poste de gendarmerie à l’intérieur du pays. 

A son successeur, il confie des chantiers en cours de réalisation. Il s’agit «des postes de Nganda et Fandène, des brigades de Podor, de Thillé Boubacar d’Aéré Lao, de labgar, de Palmarin, de Ndioum, de Kongheul ». « Je les lègue en toute tranquillité d’esprit à mon successeur, le général de division Cheikh Sène »,  souligne le général Niang.

Selon lui, le volet de la mobilité a connu une ascension fulgurante avec d’importantes acquisitions de moyens roulants au profit des différentes unités de la gendarmerie. «Des engins blindés, de camions lance-eaux de maintien de l’ordre pour les unités d’intervention, de bus et de véhicules de transport et de liaison. Au total, 280 véhicules 4X4 et 50 berlines ont déjà étaient affectés à différentes unités sur une commande de plus de 400 véhicules», conclut le général Meïssa Niang.   

Avant de faire un hommage appuyé à ses agents. « Pour faire mes adieux, à cette illustre institution, vous me permettrez d’exprimer ma profonde et sincère reconnaissance à une personne spéciale qui se sacrifie inlassablement pour la paix et la tranquillité de ses concitoyens. Je veux nommer : le gendarme», adresse-t-il.

 Dans son discours d’adieux aux armées, le général garde une pensée pieuse aux soldats, sous officiers, officiers tombés sur le champ de l’honneur. « Je m’incline avec respect et recueillement devant le souvenir de tous les  hommes valeureux  tombés au champ d’honneur pour le triomphe des valeurs de la Patrie. J’ai une pensée particulière pour nos camarades malades ou blessés, je leur adresse mes vœux et prompt rétablissement », conclut-il avant de faire sa dernière revue des troupes.

 ◊ Avec SeneWeb

L’Intervention du
Macky Sall a rencont