HomeÉducationLe G20 réclame la tête de Innocence Ntap Ndiaye et la dissolution du HCDS

Le G20 réclame la tête de Innocence Ntap Ndiaye et la dissolution du HCDS

innocence-ntap-ndiaye

La récente sortie de la présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye appelant les syndicats les moins représentatifs à se ranger derrière les plus représentatifs (G6) pour porter leurs revendications n’est pas du goût du G 20. Ce regroupement qui totalise 27 syndicats récuse Innocence Ntap Ndiaye et demande au Président Sall de la démettre de ses fonctions à la tête du Haut Conseil du Dialogue Social. En conférence de presse ce mardi, ils ont indiqué qu’elle n’est pas neutre  dans sa démarche. 

Selon le coordonnateur du G20 “Innocence Ntap Ndiaye n’a pas l’étoffe de diriger le Haut Conseil du Dialogue Social. Elle, à qui on a confié le Haut Conseil du Dialogue Social est “une grande transhumante. Le Président Macky Sall à l’habitude de confier à ces transhumants des organisations du genre. Elle a montré ses limites et elle vient de démontrer avec sa déclaration, catastrophique qu’elle vient de faire que les autres syndicats doivent se ranger. Ça veut dire qu’elle n’a pas l’envergure. Qu’elle n’a pas l’étoffe de diriger le Haut Conseil du Dialogue Social. Elle ne comprend même pas les enjeux et les contours de sa mission », a déclaré Dame Mbodji.

« Elle a les difficultés à faire la dichotomie entre les négociations collectives et le dialogue social. Donc nous G20 pensons qu’Innocence Ntap n’est pas habilitée à diriger le dialogue social au Sénégal. À défaut, de la remplacer de la tête du Haut Conseil du Dialogue Social, le président de la République doit dissoudre cette structure », réclame Dame Mbodji. Il remet même en cause les compétences de l’ancienne ministre du Travail sous Wade : « Ce qui est aussi regrettable, on ne peut pas le confier à une personne qui est limitée intellectuellement, et également sur le plan de la conception. Tout le monde dit qu’elle n’a pas le niveau. Donc c’est le moment pour le président de la démettre.»

Le G20, qui regroupe une vingtaine de syndicats, a déposé depuis le 31 octobre un préavis de grève pour appeler l’État à respecter les engagements pris en 2014. D’ailleurs les responsables du G20 ont prévu une tournée nationale durant ce mois de novembre pour mobiliser les enseignants en vue de faire face au gouvernement de Macky Sall, “qui fait du dilatoire”.

  ♦ Abdoul BABA

Les élections local
Licences libres de r
Notre Page Facebook