HomeÉconomieLe Collège des délégués de la CCIAD dénonce des manœuvres pour faire revenir Aly Mboup aux fonctions de secrétaire général

Le Collège des délégués de la CCIAD dénonce des manœuvres pour faire revenir Aly Mboup aux fonctions de secrétaire général

Le Collège des délégués de la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) a fait face à la presse, ce mercredi, pour dénoncer des manœuvres qui visent à ramener Aly Mboup aux fonctions de secrétaire général de cette structure, après son départ à la retraite, il y a quelques semaines. Au banc des accusés, le ministre du Commerce et des PME, Aminata Assom Diatta, quelques organisations Syndicales du patronat et de certains membres du Bureau de la Chambre de Commerce.

Le coordonnateur du Collège des délégués de la CCIAD, Cheikh Moussa Kane, dénonce les manœuvre visant à instaurer le règne de l’illégalité à la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD). Depuis plusieurs mois, nous avons demandé la mise à la retraite d’Aly Mboup, ancien Secrétaire général, 64 ans révolus. Il a par conséquent largement dépassé l’âge légal de départ à la retraite fixé à soixante ans.

Selon lui, « des manœuvres contre la légalité venant du ministre du Commerce et des PME, Aminata Assom Diatta avec quelques organisations Syndicales du patronat et certains membres du Bureau de la Chambre de Commerce cherchent à ramener Aly Mboup à son poste qu’il aurait dû quitter depuis le 31 décembre 2015 ».

Le Collège des délégués a aussi précisé au ministre que le sieur Aly Mboup n’a pas été limogé par le Président Thiam, comme stipulé dans sa lettre demandant le rétablissement de l’ancien Secrétaire Général dans ses fonctions. Il a plutôt été admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Toutefois, ils demandent au président de la République Macky Sall d’inviter le ministre, Aminata Assom Diatta à faire respecter les dispositions législatives et réglementaires que le pays s’est librement données en matière de droit du travail.

 

 Abdoul Baba

Affaire de Passerell
Les boulangers vont