banniére publicité ALSAR, laviesenegalaise.com, Racine Sy
HomeÀ la uneL’Autosuffisance en riz en 2017 était «un gros mensonge» selon Abdoul Mbaye

L’Autosuffisance en riz en 2017 était «un gros mensonge» selon Abdoul Mbaye

Abdoul Mbaye en Tournée à Matam dans le Bosséa chez Farba Ngom

L’autosuffisance en riz du Sénégal tant chantée par le pouvoir en place, n’a pas été atteinte en 2017 comme promis. Ce que le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) qualifie de «gros mensonge».

«Nous avions dénoncé en son temps comme un projet irréalisable l’atteinte en deux ans de l’autosuffisance en riz du Sénégal annoncée pour 2017. Après cette annonce, les statistiques des productions locales se sont toutefois miraculeusement envolées». 

D’après lui «la dure réalité des importations de riz a démenti l’autosuffisance en riz pour 2017. Alors vient un autre gros mensonge, celui d’une autosuffisance en riz arrivant à point nommé une année d’élection présidentielle, soit dans 2 ans, en 2019. Grâce à d’exceptionnelles statistiques gouvernementales, c’est d’ailleurs toute la production agricole du Sénégal qui s’envole vers des cimes jamais atteintes en raison de rendements doublant ou triplant. On oublie par contre de nous dire comment ces évolutions ont été, sont ou seront possibles».

«Lorsque les techniques culturales n’ont pas bougé, que les consommations de semences ou d’engrais n’ont pas varié et que la pluviométrie est restée insuffisante, il ne reste plus aux grands savants de l’agriculture sénégalaise qu’à invoquer l’intervention singulière de Papa Noël en cette fin d’année», raille le leader de l’Act.

Et d’ajouter : «Le miracle n’est pas dans ce nord-est et d’autres régions du pays où ils souffrent de famine. Il n’y a plus que le Fmi et la Banque mondiale pour y croire, car c’est le prix de la pré-émergence décrétée et validée. La pauvreté et la faim de nos compatriotes sont choses trop sérieuses pour que se poursuivent ces plaisanteries de mauvais goût».

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
«Un Sénégal de to
Aissata Tall Sall :