HomeÉducationL’Afrique n’a pas un potentiel de chercheurs en migration selon le professeur Pape Sakho de l’UCAD

L’Afrique n’a pas un potentiel de chercheurs en migration selon le professeur Pape Sakho de l’UCAD

Professeur Pape Sakho de l'UCAD

Le professeur de géographie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Pape Sakho a déploré, mardi, le déficit de potentiel de chercheurs africains et même sénégalais sur la migration. Il s’exprimait lors de la cérémonie de clôture des journées des jeunes chercheurs en migration.

La migration est un phénomène qui se trouve au centre des préoccupations des sociétés contemporaines. Celui-ci touche en grande partie l’Afrique et pourtant, dans ce continent il n’y a pas un potentiel de chercheurs déjà formés en migration. Selon le professeur Pape Sakho, il y a très peu d’enseignements en migration pour capaciter les futurs chercheurs.

Le professeur de géographie à l’UCAD a salué l’appui de l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) à des étudiants dans leurs recherches sur la question migratoire.

« Les recherches ont été effectuées presque sur toute l’étendue du territoire, dans la vallée du fleuve, en Casamance, dans la zone aurifère de Kédougou, sur le littoral et aux îles du Saloum » a fait savoir Monsieur Sakho

L’objectif de cette initiative était d’accompagner les jeunes chercheurs en leur donnant des moyens d’arriver à élaborer, développer et conduire des projets de recherche sur la migration.

Le chef de mission de l’OIM (Organisation Internationale de la Migration) Sénégal a souligné que beaucoup de facteurs poussent les populations à la migration.

Selon Bakary Doumbia, les résultats issus de leurs deux journées effectués par les jeunes chercheurs vont aider à cadrer l’intervention de l’OIM sur le terrain pour savoir comment soutenir les communautés dans les zones de départ de migrants à mieux s’organiser car la migration en elle même n’est pas négative.

   

    Abdoul BABA

Procès du Maître c
Des citoyens exigent
Notre Page Facebook