La réponse du Président Macky Sall à Justin Trudeau sur la question de l’homosexualité

Macky Sall et Justin Trudeau

Le Président Macky Sall a apporté une réponse diplomatique au Premier ministre canadien, Justin Trudeau qui effectue une visite officielle de deux jours à Dakar. Interpellé sur la question de l’homosexualité, Macky Sall a plus ou moins servi à Trudeau, la même réponse que celle qu’il a servie, en 2013, à Barack Obama.

Le Chef de l’Etat reste ferme, “il y’a une législation qui est là et qui doit être suivie dans ce cas. C’est la loi qui interdit la légalisation de l’homosexualité, je compte pas y retourner en arrière. Il faut qu’on nous accepte nos valeurs car nous sommes des africains, globalement des religieux avec une majorité musulmane”.
Par ailleurs, le président de la République dira que ceux qui ont une orientation sexuelle, ne doivent pas non plus faire l’objet d’exclusion.

Et d’ajouter : “il n’y a pas un pays au monde où tous les gens font la même chose, ou pensent la même chose”. Poursuivant Macky Sall indique à son hôte canadien qu’«au Sénégal nous sommes à l’aise avec nos lois ». Avant de préciser que les lois en vigueur au Sénégal, sont « le reflet de nos manières de vivre et d’être. Cela n’a rien à voir avec l’homophobie». « Pour l’instant c’est ça qui est en vigueur au Sénégal», insiste le chef de l’Etat.

L’Urd sur les quer
Hommage - 12 févrie