HomeÉconomieLa promotion du contenu local dans le secteur minier, un défi à relever

La promotion du contenu local dans le secteur minier, un défi à relever

Exploitation de l'Or à sabadola

Dans le cadre du projet « Justice sociale et équité fiscale dans le secteur minier sénégalais », Enda Tiers-monde et la Fondation Ford et Lead Afrique Francophone ont organisé, à Dakar, un « forum national » sur la promotion du contenu local dans le secteur miner. Cette rencontre a été coprésidée par le représentant du ministre des mines et de la Géologie, Ibrahima Guèye, le représentant du directeur exécutif d’Enda Lead Africa Moussa Mbaye Guèye, et par le secrétaire exécutif d’Enda Tiers Monde Moussa Mbaye.

Le constat est que le secteur minier ne profite pas assez aux entreprises locales, encore moins à la population locale, le forum vise à prôner le développement durable grâce à la valorisation du contenu local.

Si l’on se fie à Ibrahima Guèye, Secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie, les dispositifs existant ne nous permettent pas de réunir toutes les conditions pour pouvoir capter de façon optimale les recettes minières. Il révèle à cet effet que « sur les 100% des recettes de l’exploitation minière au Sénégal, il n’y a que 20% qui sont captées par nos entreprises locales. D’où l’énorme défi et les enjeux qui se posent sur l’exploitation minière au Sénégal ».

Le représentant du ministre des mines et de la Géologie montre néanmoins toute sa satisfaction et encourage les acteurs pour la pertinence du thème qui a été choisi. Selon toujours M. Guèye, le secteur minier, du fait des mutations qui ont été faites, est considéré comme un secteur stratégique, un levier pour le développement à travers le Plan Sénégal émergeant (PSE). Sur les 100%, les employeurs et le personnel se retrouvent avec 65%, les 18% reviennent aux sociétés minières et les 17% revient à l’État du Sénégal.

Pour sa part, le représentant du directeur exécutif d’Enda Lead Africa et membre du conseil économique et social des Nations unies a expliqué que « Enda est une organisation de lutte contre la marginalisation des couches vulnérables ».

Enda a pour mission de s’assurer que les collectivités locales gèrent le rôle de décentralisation dans la gestion des ressources minière. Ce, dans le but de renforcer les capacités des jeunes, en les octroyant des formations et des encadrements. Et par la même occasion les aider à trouver de l’emploi pour intégrer le monde professionnel.

Par ailleurs, Enda félicite le gouvernement du Sénégal pour les orientations qui ont été faites, comme la création de Petro-Gaz, l’adhésion du pays à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le code pétrolier mais aussi la transparence sur la gestion des ressources naturelles.

Vivafrik

L'UE pour la préser
Classement FIFA : Le