Bandeau Ministère des Affaires Etrangères
HomeInternationalLa “magnifique” résidence où Trump veut accueillir le prochain G7 a quelques problèmes d’hygiène

La “magnifique” résidence où Trump veut accueillir le prochain G7 a quelques problèmes d’hygiène

Résidence de Donald Trump

Lors du dernier G7 qui s’est tenu à Biarritz du 24 au 26 août, Donald Trump a fait part de son envie d’accueillir le prochain rendez-vous de ce sommet international dans sa luxueuse résidence de Doral, près de Miami, en Floride. Un lieu extrêmement fréquenté par le président américain, puisque c’est là bas qu’il va – très – régulièrement s’exercer au golf.

Mais cet immense hôtel, qui ne comprend pas moins de 643 chambres, est poursuivi par une mauvaise réputation. Comme le raconte le Washington Post, en 2016, un client avait en effet affirmé qu’il avait été piqué par des punaises de lit lors de son séjour dans l’une des suites les plus chères du gigantesque établissement.

Cafards en cuisine

Mardi, Donald Trump a réaffirmé qu’il n’y avait pas de punaises de lit à Doral, et a, au passage, accusé les Démocrates américains d’avoir voulu propager cette rumeur. Mais des rapports d’inspections montrent que le prestigieux établissement du chef d’État a tout de même quelques problèmes d’hygiène.

Si aucune punaise de lit n’a été trouvée, des inspecteurs y ont découvert d’autres insectes peu appréciés des clients d’un hôtel de luxe. Des cafards vivants ont notamment été trouvés dans les cuisines, se promenant parfois près des fours et des zones où est préparée la nourriture. La principale cuisine de Doral avait d’ailleurs été fermée en 2015, lorsque des dizaines d’insectes avaient été découverts dans le lave-vaisselle. Une vingtaine de cafards avaient également élu résidence sur les murs, le sols et les plans de travail de la cuisine.

Les inspections successives ces dernières années à Doral avaient également relevé que de la nourriture (telle que du porc ou du poisson) était régulièrement servie à une température excédant de plusieurs degrés celle à laquelle elle était censée se trouver. Crevettes et fruits de mer trop chauds d’une dizaine de degrés, déjections de rongeurs, employés de cuisine qui oublient de se laver les mains, nourriture en train de pourrir dans le lave-vaisselle… La liste peu ragoûtante des multiples problèmes du complexe de golf fait froid dans le dos.

R.A.S en 2019
D’autres importants manquement aux règles d’hygiène ont été relevés ces dernières années dans le luxueux établissement de Donald Trump. Dans les chambres où le président compte accueillir les participants au G7 en 2020, des burgers et calamars crus mélangés les uns avec les autres ont également été trouvés par un inspecteur en 2018.

Qu’Emmanuel Macron et ses homologues du G7 se rassurent: lors de la dernière inspection de l’établissement, qui remonte à mai 2019, le Washington Post précise cependant que presque aucun problème n’a été relevé. Trump avait-il déjà fait un grand ménage avec l’idée d’accueillir le prochain G7?

Juliette Mitoyen – Bfmtv

Le secret pour vivre
Digitalisation des m
Notre Page Facebook