HomeRéligionLa fête de la tamkharite : Le sens, les enseignements et les recommandations pour cette fête religieuse

La fête de la tamkharite : Le sens, les enseignements et les recommandations pour cette fête religieuse

La fête de la tamkharite au Sénégal

La tamkharit commémore la victoire de Moïse sur le pharaon en Egypte. Elle est célébrée le dixième jour de muharram, premier mois du calendrier musulman. Même si elle n’est pas une fête musulmane proprement dite, la tamkharit ne peut être assimilée à jour de deuil du fait de sa coïncidence de la mort d’Ouseynou.Oustaz-Alioune-Sall

Au Sénégal cette fête qui sera célébrée, ce samedi 30 septembre est de plus en plus dévoyée. Si certaines familles la célèbrent dans le scrupuleux respect des préceptes de l’Islam, par contre tels n’est pas le cas pour d’autres. C’est en substance ce qu’on peut retenir de cet entretien avec oustaz Alioun Sall, chef du Desk religeux de Sud Fm, par ailleurs fondateur du « daara » Al-Imran.

Qu’est ce que la tamkharit ?

La tamkharit est la célébration de la mort de pharaon, ennemie de Dieu. Par sa célébration, on magnifie la victoire de Moïse, envoyé de Dieu, en ce jour, sur pharaon qui était une mauvaise personne.

Est-ce une fête religieuse ?

Oui ! C’était une fête des juifs, mais le prophète Mohamad (Psl) la récupérer une fois à Médine (Hégire). Il a trouvé que les Juifs qui habitaient cette ville appelée (à l’époque) Yathrib, jeûnaient le 10ième jour de Muharram, premier mois selon le calendrier musulman. Il les a interrogés sur le pourquoi de leur jeûne. Ces derniers Lui ont répondu que c’est pour rendre grâce à Allah (Soubhanahou wa ta’ala). Car c’est ce jour-là que le Seigneur avait permis à Moïse de traverser le fleuve et d’échapper à la furie du pharaon qui s’y est noyé. Le Prophète dit alors aux juifs que Lui, était beaucoup plus proche de Moïse. Puis, Il a jeûné ce jour et a demandé également aux musulmans d’en faire autant.

Quels sont les enseignements qu’on peut tirer de cette fête ?

On peut tirer beaucoup d’enseignements car on boucle une année et on entame une autre. C’est l’occasion de s’interroger sur notre vie, sur nos relations avec les personnes, avec Dieu. Il nous faut également faire l’inventaire de nos richesses pour savoir si nous devons donner la zakat ou non aux personnes qui sont dans le besoin. C’est l’occasion de voir comment s’arranger pour aider les pauvres. Bref c’est le moment de faire un bilan du passé et tirer des enseignements pour le futur.

Qu’est ce qui est recommandé pour un musulman le jour de la tamkharit ?

Il lui est recommandé de jeuner le neuvième et le dixième jour. Pendant la première nuit, le musulman doit réciter mille fois « Ikhlas » (Quoul houwa’Allahou Ahad). Ensuite le lendemain, le musulman rend visite à un savant afin d’échanger avec lui sur sa religion et les ressources de la vie. Aussi a-t-il le devoir d’assister les personnes démunies.

Pour des musulmans, la tamkharit est un jour de deuil, parce que coïncidant avec la mort d’Ousseynou, petit fils du Prophète (Psl). Donc pourquoi la fêter ?

L’« achoura » ne peut pas être assimilé à un jour de deuil, même si Ousseynou a été tué un jour de tamkharit, parce que la célébration de cette fête précède la mort du petit fils du Prophète (Psl). On doit préparer un bon plat pour la famille, notamment du thiéré (coucous) comme c’est le cas chez nous, rendre visite a nos proches et voisins, pour célébrer la défaite du pharaon.

Le fait marquant au Sénégal c’est que le jour de la tamkharit, les hommes se déguisent en femmes et les femmes en hommes.

Qu’en dit l’Islam ?Oustaz-Alioune-Sall sur la fête de Tamkharit au Sénégal

L’Islam interdit formellement cela. Un homme musulman ne doit jamais s’habiller de manière à ressembler à une femme. De même une femme ne doit pas ressembler à un homme. Cela ne relève ni de l’Islam, ni de la Sunna, encore moins de la Charia (ndlr-jurisprudence musulmane). Les gens doivent abandonner ces pratiques là. D’ailleurs le Prophète Mohamad (Psl) a demandé à ce que la malédiction de Dieu, le Tout Puissant soit sur toute personne qui se fait passer pour un genre autre que ce qu’elle est.
Ces gens font de la provocation. Qu’est ce qu’un homme habillé en taille basse cherche en faisant cela. Il est temps d’arrêter avec cela car c’est des déviations très mauvaises.

Certains soutiennent que le jour de la tabaski doit correspondre forcement au jour de la tamkharit. Est ce que cela relève de la science ou de la religion ?

Il n’est pas dit forcément que si on célèbre la Tabaski un vendredi, (ndlr-comme c’est le cas cette année), la célébration de la tamkharit doit aussi coïncider à un vendredi. Non ! Cela dépend de l’apparition de la croissance lunaire. On ne peut pas dire que la Tabaski c’était un vendredi, donc la tamkharit doit être un vendredi cela n’existe pas.

Jusque-là, pour les célébrations des fêtes musulmanes, on a eu plusieurs fois droit à deux Tabaskis et deux Korités dans notre pays, mais cette année on s’achemine vers deux tamkharit. Qu’est ce qui explique cela ?

Oui ! Il y a deux tamkharit, mais cette année il n’y a eu qu’une seule Tabaski. Puisque cela constitue une Sunna (ndlr-tradition du Prophète-Psl-) il n’y a aucun problème. Si certains dinent aujourd’hui (ndlr-hier vendredi), d’autres dineront demain (ndlr- aujourd’hui samedi). Ce n’est pas grave et cela ne peut diviser les musulmans.

Qu’est ce qu’il faut pour une unicité dans la célébration des fêtes musulmanes au Sénégal ?

La tamkharit n’est pas une fête musulmane. Les fêtes musulmanes, c’est la Tabaski et la Korité. On s’achemine vers cette unicité. La tabaski de cette année a été célébré à travers le monde en un seul jour, alors que pour ce qui est de la tamkharit, il ne s’agit que d’une nuit. Donc ce n’est pas très important.

Manger du couscous est-il une recommandation de l’Islam ?Tamkharite, Achoura au Sénégal

Non ! L’Islam ne se préoccupe pas des plats. C’est juste que les gens veuillent bien se rassasier et que le couscous les arrange dans ce cas.

Que dire des prières organisées souvent le lendemain de la tamkharit ?

C’est une façon de faire qui consiste à occuper les gens. Ce qui fait ces derniers n’auront pas de temps pour aller recueillir quoique ce soit des voisins.

Lancement de la camp
Le sens du jeûne de