La distribution de Jeune Afrique suspendue au Sénégal

Mauvaise nouvelle pour les lecteurs de Jeune Afrique établis au Sénégal. Le numéro à paraître de l’hebdomadaire de Béchir Ben Yahmed pourrait ne pas être distribué au pays de la Téranga et pour cause : l’Agence de presse sénégalaise, et sa sœur ivoirienne Edipresse, qui traversent actuellement des difficultés du fait de la sensible baisse des ventes, traînent une ardoise auprès du géant français Presstalis, qui achemine les exemplaires par avion ou par bateau. Selon JA, les dettes s’élèvent à 190 millions de francs CFA pour Edipresse et à 105 millions de francs CFA pour Adp.

« Jusqu’à une date récente, Edipresse et ADP étaient toutes deux des filiales de Presstalis. Mais le groupe français a préféré ces dernières années céder son capital dans ses sociétés sur le continent africain, pour recentrer son effort sur le marché hexagonal », rappelle notre source.

Jeune Afrique

Cheikh M'Bengue à l
UCAD : Le SAES exige