HomeÀ la uneLa campagne agricole 2017-2018 en chiffres

La campagne agricole 2017-2018 en chiffres

semence arachide à Kaolack

A en croire la mission conjointe CILSS, FAO, PAM, FEWSNET, GOUVERNEMENT, d’évaluation préliminaire des récoltes de la campagne 2017/2018, qui s’est déroulée du 06 au 10 novembre 2017, des productions agricoles bonnes pour la campagne 2017/2018 sont attendues.

Pour mémoire, cette mission a pour objectif d’apprécier la situation et les perspectives du déroulement de la campagne agricole.
Afin d’atteindre ces objectifs, la mission a rencontré les services nationaux  concernés par le suivi de la campagne agricole (Direction de l’Analyse de la Prévision et des Statistiques Agricoles, Direction de l’Agriculture, Direction de la Protection des Végétaux, Groupe de Travail pluridisciplinaires, Secrétariat Exécutif du Conseil National à la Sécuritaire alimentaire), les Organisations de producteurs et les Partenaires Techniques et Financiers (FAO, PAM, FEWSNET).
La mission a discuté sur  la situation de la mise en place des intrants, la situation pluviométrique, la situation hydrologique, la situation des cultures et la situation phytosanitaire entre autres.
A l’issue de toutes ces analyses, les résultats préliminaires des récoltes de la campagne agricole 2017/2018 sont les suivants :

  • La production céréalière est estimée à 2 549 357 tonnes soit une hausse de 20% par rapport à 2017 et une hausse de  54% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;

Cette production céréalière est répartie comme suit :

  • La production du riz  est de 1 015 334 tonnes soit une augmentation de 7% par rapport à la campagne agricole de 2016/2017  et une hausse de  53% par rapport à la moyenne des 5dernières années ;
  • La production de mil est de 891 069 tonnes soit une hausse de 37% par rapport à la campagne 2016/2017 et une hausse de  49% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production de Sorgho est de 225 696 tonnes soit une hausse de 27% par rapport à2016/2017  et une hausse de  62% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production de fonio est de 4024 tonnes soit une hausse de 7% par rapport à 2016/2017 et une hausse de  66% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production du mais est de 417 259 soit une hausse de 21% par rapport à2016/2017 et une hausse de  63% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production d’arachide est 1 411 574 tonnes soit une hausse de 42% par rapport à la campagne 2016/2017  et une hausse de  73% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production de Niébé est de 117784 tonnes soit une hausse de 18% par rapport à2016/2017  et une hausse de  73% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production de sésame est de 14 033 tonnes soit une hausse de 16% par rapport à la campagne 2016/2017 et une hausse de  81% par rapport à la moyenne des 5 dernières années;
  • La production du Manioc est de 760 455 tonnes soit une hausse de 8% par rapport à 2016/2017et une hausse de  119% par rapport à la moyenne des 5 dernières années;
  • La production du coton est 20 000 tonnes soit une hausse de 32% par rapport à 2016/2017 et une baisse de 19% par rapport à la moyenne des 5 dernières années;
  • La production de pastèque est de 801 417 tonnes soit une hausse de 182% par rapport à2016/2017 et une hausse de  263% par rapport à la moyenne des 5 dernières années
    • La production horticole (en cours) est de 1 520 191 tonnes en  soit une hausse 25% par rapport à 2015/2016  et une hausse de 46% par rapport à la moyenne des 5 dernières années.
  • La production de pomme de terre est de 90 000 tonnes une hausse de 33% par rapport à la campagne précédente et une hausse de 144% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
  • La production d’oignon est de 400 000 tonnes   soit une hausse de 2%  par rapport à la campagne 2016/2017 et une hausse de 38% par rapport à la moyenne des 5 dernières années ;
    • Les exportations de fruits et légumes en cours sont estimées actuellement  à 102 000 tonnes contre 91 106 tonnes en 2016/2017  à la même période soit une hausse de 12%.
  • Sur le plan pastoral, la situation reste mitigée à cause des faibles pluies  enregistrées pendant les mois d’Août et Septembre dans la zone Nord. Il a été observé un faible développement du pâturage et un niveau limité de remplissage des points d’eaux pour l’abreuvement du bétail dans les départements de Linguère, Matam, Podor. Des poches de faible productivité de biomasse fourragère sont observées par endroits à Linguère, Matam, Kanel, Podor. La situation zoo-sanitaire est calme dans l’ensemble du pays.

Aucun foyer de maladies n’a été signalé.

RECOMMANDATIONS DE LA MISSION

A l’endroit du Sénégal et de ses partenaires Techniques et financiers

Poursuivre l’opérationnalisation des GTP locaux ;
Conduire au moins deux missions conjointes Gouvernement/Partenaires de suivi de la campagne agricole en prélude à la mission du CILSS ;
Identifier les zones à risque de faible productivité et évaluer le degré de sévérité;
Renforcer le financement des Statistiques agricoles et des enquêtes sur la sécurité alimentaire. A l’endroit du CILSSRenforcer le  groupe de travail pluridisciplinaire (GTP) mis en place dans le cadre du suivi de la campagne agro pastorale
Mettre à la disposition du Sénégal un modèle de prévision de rendement.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Vidéo - Ce Talibé
Tirage au sort mondi