HomeLe SénégalLougaKeur Momar Sarr 3 va “doubler le potentiel du lac de Guiers’’, selon le Premier ministre

Keur Momar Sarr 3 va “doubler le potentiel du lac de Guiers’’, selon le Premier ministre


La troisième usine de traitement et de pompage d’eau de Keur Momar Sarr (KMS 3) va permettre de “doubler le potentiel installé sur le lac de Guiers dès 2020 avec une capacité finale de 200.000 m3 par jour’’, a indiqué mardi le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne. 

“KMS 3 doublera dès 2020 le potentiel installé sur le lac de Guiers avec une capacité finale de 200.000 m3/jour. Il va permettre d’améliorer les services de distribution d’eau et va accompagner les réalisations qui préfigurent la révolution économique qui se dessine autour des nouveaux pôles urbains de Diamniadio, du Lac Rose et de la Petite Côte’’, a-t-il souligné.Usine Keur Momar Sarr

Il lançait le projet de construction de la troisième usine de traitement et de pompage d’eau de Keur Momar Sarr (KMS 3).

Avec la construction de la troisième usine de traitement de Keur Momar, a-t-il indiqué, ‘’l’accès à l’eau potable de trois millions de Sénégalais sera amélioré dès 2020, c’est-à-dire dans deux ans”. “L’enjeu est très important. Il l’est encore davantage, puisque cette échéance interviendra à un an de l’organisation du 9ème Forum mondial de l’eau à Dakar’’, a-t-il souligné.

‘’Ce projet innovant, financé à hauteur de 274 milliards de francs CFA, est un jalon très important dans la feuille de route du gouvernement adossé à la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent pour prendre en compte la satisfaction pertinente, durable et inclusive des besoins en eau de nos concitoyens’’, a-t-il poursuivi.

Pour lui, une 3ème usine d’eau à Keur Momar Sarr doit ‘’ être considérée comme une réponse stratégique face aux défis de sécurisation de l’alimentation en eau potable des populations du Grand Dakar, le triangle Dakar-Thiès-Mbour’’.

‘’La particularité de ce projet est qu’il vient à son heure dans la mesure où l’ambition du gouvernement est de rompre d’avec les multiples contraintes liées à la satisfaction des besoins en eau potable de la capitale’’, a encore expliqué le Premier ministre.

Il a souligné que le gouvernement a créé un instrument pédagogique d’anticipation de la demande, appelé le nouveau schéma directeur d’alimentation en eau potable de Dakar, Thiès et la Petite Côte avec la réalisation de la troisième usine de traitement d’eau.

Dans ce sillage, le chef de la mission de la Banque islamique de développement (BID), plus grand bailleur de KMS 3 avec 87 milliards de FCFA, Moussa Sylla, a souligné que ‘’ cette usine est une étape importante dans la politique nationale d’accès à l’eau potable’’. D’après lui, “ce projet mobilise 70% du périmètre et permet d’anticiper sur la demande en eau’’.

Pour le Premier ministre, ‘’le regain d’activités de notre économie ainsi que l’accélération des investissements de développement industriel et de promotion de nouveaux établissements humains se sont traduits en demande accrue en produits divers dont la demande en eau potable’’.

C’est pourquoi, a-t-il ajouté, ’’KMS 3 inclut la pose de plus de 1154 kilomètres d’adductions et de conduites de distribution […] et la réalisation de 85.000 branchements domiciliaires subventionnés’’.

KMS 3 a comme bailleurs la Banque islamique de développement, la Banque européenne d’investissement, l’Agence
française de développement, la Banque africaine de développement, la Banque mondiale.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Première sortie du
Zimbabwe: le présid