Justice : L’ancien premier ministre Abdoul Mbaye emprisonné à un an ferme

Abdoul Mbaye

Le  représentant du procureur ayant siégé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Dakar a estimé qu’Abdoul Mbaye est coupable des faits qui lui  sont reprochés. L’ancien Premier ministre est poursuivi par son ex-épouse, Aminata Diack, pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie.

Le parquetier a, en conséquence, demandé au juge de condamner le mis en cause à 6 mois avec sursis pour usage de faux commis dans un document administratif et pour le délit de tentative d’escroquerie, il a requis 2 ans dont un mois ferme en sus d’une amende de 600 000 f Cfa.

Selon le procureur, les actes posés par l’ancien chef de gouvernement “procèdent d’un faux”. “La loi n’autorise pas à raturer le contenu d’un acte. Il reconnaît cette rature. C’est incontestable. Il n’est pas contesté que c’est un faux qu’il a eu a commettre”, dit le parquetier.

Il ajoute que “le changement de régime ne peut pas exister sans qu’il n’y ait difficulté entre les deux”. “Le changement de régime ne peut pas s’opérer devant le tribunal départemental, mais devant le tribunal régional ou de grande instance. Le registre a été raturé à 2 reprises. Il y a deux séquences dans la manipulation, une pour opérer des mentions marginales et une autre pour faire disparaître les mentions marginales”, soutient le représentant du ministère public, concluant que “l’usage de faux et le chef de tentative d’escroquerie sont constitués et sont imputables à Abdoul Mbaye”.

Il a ainsi invité le tribunal à reconnaître les deux mis en cause, coupables des faits. Pour la Répression, il a requis contre Adama Thiam (l’officier d’état civil) 6 mois avec sursis pour le délit de faux et une amende ferme de 50 000 FCFA. Pour Abdoul Mbaye, il a requis 2 ans dont 1 ferme.

Seneweb

Ligue Europa : Manch
Beach Soccer : 1/4 d