HomeSantéJournée mondiale du don de sang : Le Sénégal en deçà des besoins

Journée mondiale du don de sang : Le Sénégal en deçà des besoins

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a déclaré vendredi que le Sénégal est en deçà des besoins de donation en sang dans les structures de santé. Il a ainsi invité les jeunes à communiquer avec leur entourage pour amener les populations à prendre au moins 30 minutes de leur temps pour effectuer un don de sang, ce qui par conséquent va contribuer à sauver des vies. 

Abdoulaye Diouf Sarr présidait la cérémonie officielle de la Journée mondiale du don de sang au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS). Profitant de cette tribune, le Ministre a annoncé que les travaux de construction du nouveau centre régional de transfusion sanguine de Kaolack (centre) débuteront courant 2019. L’objectif des pouvoirs publics est de “doter chaque région d’un centre régional de transfusion sanguine qui sera bien équipé et permettra l’approvisionnement régulier en produits sanguins de qualité”, a-t-il dit.

Le chargé du Programme élargi de vaccination pour le compte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Sénégal, Aliou Diallo a pour sa part souligné que dans de nombreux pays, les services de transfusion sont confrontés à des difficultés supplémentaires d’arriver à mettre à disposition suffisamment de sang et des produits sanguins tout en garantissant leur qualité.
D’après lui, sur 112 millions de dons de sang collectés chaque année à travers le monde, “près de la moitié se trouve dans les pays à revenus élevés, où l’on rencontre seulement 19% de la population mondiale”.
“Dans les pays à faibles revenus, jusqu’à 65% de transfusion sanguine est lié à des enfants de moins de 5 ans”, a-t-il avancé, précisant que les pays à revenus élevés enregistrent 32 dons de sang pour 1000 habitants contre 4,6 dans les pays en développement.

Abdoul BABA

Ousmane Sonko à Mac
Incertitudes autour
Notre Page Facebook