HomeÀ la uneJournée Internationale des Réfugiés célébrée au Sénégal : les organisations de droits de l’homme appellent à une meilleure prise en charge

Journée Internationale des Réfugiés célébrée au Sénégal : les organisations de droits de l’homme appellent à une meilleure prise en charge

Journée Internationale des Réfugiés célébrée au Sénégal

La journée internationale des réfugiés est officiellement célébrée le 20 juin de chaque année depuis 2001. Hier, mardi, en prélude à cette journée, face à la presse au siège de la RADDHO, plusieurs organisations de droits de l’homme dont (L’Action pour les Droits Humains et l’Amitié – ADHA, la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme – RADDHO, la Ligue Sénégalaise des Droits Humains LSDH, l’International Refugee Rights Initiative – IRRI, ainsi que le West African Refugee and Internally Displaced Persons Network WARIPNET) ont interpelé  les autorités sur la question pour une meilleure prise en charge de ces personnes vulnérables.

Dans un communiqué rendu public ce mardi lors d’une conférence de presse au siège de la RADDHO, le rapport  2017 du Haut-commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) fait état de 14 725 réfugiés au Sénégal, dont 3313 demandeurs d’asile venant de plusieurs pays d’Afrique. Si ces réfugiés font face à d’énormes problèmes pour obtenir l’asile dans notre pays, conformément aux engagements internationaux et régionaux auxquels le Sénégal a souscrit, les organisateurs pensent que «les autorités Sénégalaises doivent entreprendre des réformes concrètes pour renforcer la protection des droits de ces groupes.

Sachant également que le Sénégal n’a pas prévu de centre d’accueil des demandeurs vulnérables comme les femmes enceintes et les enfants non accompagnés ainsi que les personnes âgées, lesdites organisations exhortent le gouvernement, le HCR (Haut commissariat des Réfugiés) ainsi que les organisations de défenses de droits humains à redoubler d’efforts afin d’améliorer la situation de toutes ces communautés de réfugiés vivant au Sénégal. Pour se faire, le vote de la loi de 2012 qui abrogera et remplacera celle n°68-27 du 24 juillet 1968 modifié par la loi n°75-109 du 20 décembre 1975 portant statut des réfugiés est vivement recommandé.

Même si plusieurs réfugiés choisissent le Sénégal pour sa stabilité politique, encore faudrait-il rappeler qu’il y a plus de 7 000 réfugiés Sénégalais en Gambie et 8 500 en Guinée Bissau.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Coupe du Monde : l'U
Journée Internation