HomeActualitéIssa Sall, l’imPUR statut d’un professeur

Issa Sall, l’imPUR statut d’un professeur

Pur Issa Sall, Présidentielle 2019

Oups ! Les eaux usées se sont mêlées aux eaux de la pluie et n’ont trouvé nulle concession où se déverser si ce n’est le très PUR parti politique qui avait comme candidat à la dernière élection le Professeur Issa Sall. Professeur ? Professeur, il l’est peut-être pour le reste de l’opinion, mais pour Cheikh Tidiane Youm, il ne l’est pas. Ce dernier, ce n’est pas n’importe qui : c’est un des responsables du Parti Impurement Recyclé, le PIR. Non faute de frappe : il est responsable au Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR).

Mais, est-il pur, ce procédé dont use ce parti pour laver son linge sale. Issa Sall, oui, est en train d’être sali par ses propres camarades de parti. La démarche ne reflète pas une belle image de cette formation politique qui, aux yeux des Sénégalais, incarnait l’intégrité, le sens de la responsabilité… Pour appréhender jusqu’où cette querelle interne peut ternir (ternit) l’image du PUR, on peut faire cette analogie: c’est comme voir Ousmane Sonko reconnu de détournement de milliards, ou complice d’un partage en catimini du pétrole national. Les images sont-elles trop poussées ? Peut-être si. Non, peut-être.

Non, dans le sens où, s’il est avéré que Youm savait que Issa Sall n’était pas professeur des Universités, au moment où sur tous les plateaux de toutes les télévisions on disait haut et fort « Professeur », pour s’adresser au candidat du PUR, c’est que tous les deux, ils ont participé à mentir aux Sénégalais sur le statut réel du monsieur.
Le scandale (ce mot aussi, serait-il de trop ?) serait de plus grande ampleur si, au sein de tous les organes du parti, on était conscient qu’Issa n’était pas prof. Puisque, dans ce cas de figure, tous les responsables du parti auraient menti à ces milliers de sympathisants qui ont couru derrière un pseudo-prof.

Et, dans le cas où Youm et les responsables et les sympathisants auraient su la vérité : ce serait la PIRe imPUReté. Ils auraient tous menti consciemment au peuple Sénégalais qui croyait, lors des débats et campagnes, avoir à faire avec un « professeur des Universités. »

« Ce n’est rien ça, juste trois mots : professeur des Universités », un Sénégalais pourrait bien débiter cette phrase qui témoigne de l’absence de rigueur de l’homo-senegalensis. Mais, à bien regarder, l’affaire n’est pas si mince que ça. Un scandale de PUR mensonge collectif, doublé de la PIRE malhonnêteté intellectuelle : telle serait l’ampleur de l’affaire…

Et, dans le cas où Issa serait effectivement professeur, ce serait le parti qui veut descendre l’ancien camarade Issa, par la plus Sale des manières. Parce que cette déclaration de Cheikh Tidiane Youm ne doit être prise à la légère. Il a ouvertement confié, dans les colonnes de Walfadjri : « Issa Sall n’est pas professeur d’université alors qu’il l’a clamé partout sur les plateaux de télévision soutenant qu’il est professeur titulaire des universités. En réalité, il n’est absolument pas du tout professeur. Je vous renvoie à la plateforme du Cames qui est le seul organe habilité à délivrer ce titre en Afrique de l’Ouest et à Madagascar. »

Professeur ou pas, le mensonge, il est là. Issa s’est-il fait passé pour ce qu’il n’était pas ? Si oui, même Youm qui aujourd’hui a exposé ce problème est complice de tromperie. Si Issa est réellement ce qu’il a annoncé être, Youm, dans ce cas, joue bien la politique, puisque son attitude démontre que pour lui seul l’intérêt du parti prime sur celui du peuple. Parce que si les eaux pures n’étaient pas polluées, nul n’entendrait parler de ce problème…

 

 

Moussa Seck  – laviesenegalaise.com 

Des tonnes d’oigno
Qualif Euro 2020 : L