Bandeau Ministère des Affaires Etrangères
HomeÀ la uneGamou Tivaoune 2019 – Serigne Pape Malick Sy invite les jeunes à être les garants de la paix

Gamou Tivaoune 2019 – Serigne Pape Malick Sy invite les jeunes à être les garants de la paix

Serigne Pape Malick Sy lors du Gamou Tivaoune 2019

Lors de la visite du chef de l’Etat Macky Sall, ce lundi à Tivaoune, Serigne Pape Malick Sy a invité les jeunes à être les garants de la paix, de la religion et de l’intégrité dans leur pays.

A quelques jours du Gamou, le porte-parole du Khalife général des Tidjanes a profité de la présence du chef de l’Etat et des nombreux fidèles qui ont rallié Tivaouane pour faire un appel à une prise de conscience pour un monde meilleur, a appris laviesenegalaise.com.

Pape Malick Say invite les uns et les autres à suivre l’exemple de Maodo qui a cultivé l’humilité durant toute sa vie pour gagner en crédibilité.

« Seydi El Hadji Malick Sy a fait tous les daaras non pas seulement pour chercher le savoir car en un moment donné, il en avait mais surtout parce qu’il considérait qu’il avait toujours de belles choses à apprendre des autres pour mieux appréhender le monde, son environnement surtout. Il a insisté jusqu’à se faire renvoyer d’un daara par ce qu’il posait, disait-on, trop de questions », a-t-il expliqué devant l’assistance accroché à son speech qui se veut un plaidoyer pour l’engagement en faveur de l’Islam et de la justice.

Selon lui, l’exemple de Maodo n’est pas fortuit. « Il n’était pas seulement un guide du fait qu’il se considérait comme le « nawlé » de tous dont les intentions étaient d’instaurer surtout la confiance et le respect entre concitoyens, il était ainsi un régulateur social qui n’a pas hésité, lorsque l’occasion se présentait à se sacrifier pour la cause populaire », dira Serigne Pape Malick Sy qui, en donnant des exemples sur la vie de l’initiateur du Gamou au Sénégal, insistait sur le côté courtois et respectueux de Seydi El Hadji Malick Sy.

Le porte-parole de la famille Sy, Serigne Pape Malick Sy, a insisté, devant le Président Macky Sall, sur la nécessité de préserver la paix. Il dit : «Les bonnes volontés sont nombreuses parce que nous aspirons tous à quelque chose, et c’est la paix. Il faut donc discuter avec tout le monde.» Il cite les enseignements de son grand-frère, le défunt khalife, Serigne Cheikh Tidiane Sy «Al Makh­toum», qui, en 1970, apercevant dans toutes les ruelles de la capitale Dakar des chars de combat et des militaires, avait dit ceci au téléphone au Président Senghor : «Il faut démilitariser la Répu­blique, parce que ce j’ai vu est un aveu de faiblesse.» Seri­gne Pape Malick de poursuivre pour dire : «Serigne Cheikh avait donc conseillé à Senghor de voir et de discuter avec les personnes de bonnes volontés qui sont dans l’opposition, mais également celles qui sont des hommes d’actions et qui sont aussi dans l’opposition. Une fois que vous vous rencontrez, si ces personnes veulent la paix dans ce pays elles vont accepter de discuter avec vous pour voir comment travailler pour le développement de ce pays.»

Aussi, il exhorte les jeunes fidèles qui se réclament de lui à cultiver la décence et le respect et surtout s’armer de patience pour triompher contre tout mal, surtout émanant de l’extérieur. Car, dit-il, l’exemple de Maodo s’accorde parfaitement aux principes de l’Islam et ne souffre d’aucune ambiguïté.

Amadou Hott, ministr
Actualité Sénégal
Notre Page Facebook