HomeActualitéFillette agressée dans son éducation par son entourage!

Fillette agressée dans son éducation par son entourage!


Ô rage! Ô désespoir! Crierais-je ! Malheur à cette fillette agressée dans son éducation par son entourage ! Certes elle se noie dans un environnement de personnes sans rigueur, dénuées de toute approche éducationnelle, adeptes du “voyez- moi!”; qui s’adonnent à une fausse récréation. Triste et poignant ce gel de valeurs socio-pédagogiques bien appliquées par nos devanciers.

Pitié et honte à ces anti-valeurs, destructrices des normes qui bâtissent un esprit sain dans un corps sain ! Quelle éducation exposée à l’échec et lourde de regrets sans mesures!
Au moment où les enfants de son âge bredouillent avec les maths et les exercices d’éveil, supports de connaissances sûres, progressives et constructives, cette innocente est exposée à des vulgarités résultats d’un avenir sans repères ni moindre recours, donc incertain et douteux, si la perche salvatrice ne lui est pas tendue à temps.

Elle subit! Elle flotte! Submergée du son de ce tam-tam provocateur de n’importe quel oisillon désorienté de son trajectoire pour retrouver son vrai refuge, son nid, elle s’agrippe banalement à un fil de fer rouillé Inconsciemment à 5 ans à peine, elle est fragilisée comme une pousse mal arrosée, soif de source vitale ! Je suis poignardée et sévèrement en ma qualité d’éducatrice mesurant pertinemment les teintes et couleurs du milieu sur ceux qui y vivent et ses conséquences inévitables.

Dommage encore et plus, pour cette innocente qui patauge dans les méandres d’une éducation fardée, ratée, zappée, loin de celle que son âge réclame d’urgence pour forger un esprit compétent, conquérant et compétitif.
Etre premier “ndjekké” à cet âge c’est quoi en fait pour être aussi permissif que ça et dégrader nos convictions ancestrales?
L’appel au Civisme tant clamé, ces jours-ci, ne peut ÊTRE que quand les uns et les autres, je veux dire nous-mêmes, ne prenons en compte certaines pratiques valorisantes, jamais en recul, incrustées dans notre RAISON pour distinguer le PERMIS et le PROHIBÉ, disons tout simplement le BIEN et le MAL, le MEILLEUR du PIRE.

En somme, ceux qui veulent dare-dare brûler la feuille de route du bon sens et souiller les règles de l’art telles que reçues des enseignements ancestraux, trouveront notre plume évocatrice et plaignante sur leur chemin pour les redresser sans leur accord ou agrément.

Voici la Vidéo

A bon lecteur ,salut !
De Khady Kane Diallo//DIENE

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

CAN 2019 : Match ami
Mali : Démission du