HomeÀ la uneEtats-Unis – Michael Cohen attaque Donald Trump devant le Congrès : «Raciste», «escroc», «tricheur»

Etats-Unis – Michael Cohen attaque Donald Trump devant le Congrès : «Raciste», «escroc», «tricheur»

Donald Trump

Il était l’avocat personnel et l’incarnation de la loyauté à Donald Trump, prêt à “prendre une balle” pour son patron. Depuis six mois, Michael Cohen est devenu le plus redouté des témoins à charge pour le président américain, et une cible privilégiée pour la Maison Blanche et ses partisans.

Michael Cohen, ancien avocat personnel de Donald Trump, a qualifié mercredi devant le Congrès le président américain de «raciste», d’«arnaqueur» et d’«escroc» qui était informé à l’avance de la fuite des e-mails piratés qui ont gravement déstabilisé la campagne d’Hillary Clinton en 2016.Michael Cohen charge Donald Trump
Lors de son audition par le Congrès américain devant une commission parlementaire pour dire sa vérité sur les affaires privées du président américain et ses liens avec la Russie, qui auraient pu influencer son élection en 2016 Michael Cohen a aligné les accusations contre le président américain.

Plaidant coupable, Michael Cohen exprime sa “honte” pour avoir été au service d’un Donald Trump qu’il dépeint comme un escroc, raciste et menteur. L’homme s’excuse pour son passé, il avoue avoir menti devant le Congrès pour “protéger” Trump. Il bat sa coulpe. “Je regrette le jour où j’ai dit oui à M. Trump (…) J’ai honte” d’avoir collaboré avec lui”, a ajouté l’ancien avocat. “Trump est devenu la pire version de lui-même”.

Le linge sale de la Trump Organization
Comme on le savait grâce à un texte diffusé à l’avance et publié par le New York Times, Michael Cohen a détaillé devant le Congrès américain et des millions de téléspectateurs les aspects les plus répréhensibles de son ancien patron : des paiements pour acheter le silence de deux ex-maîtresses aux coulisses de la Trump Organization, en passant par de présumés mensonges du milliardaire sur ses déclarations d’impôts.

Sans prendre de précautions oratoires, Michael Cohen a donc qualifié le président d'”escroc” qui connaissait à l’avance les révélations de WikiLeaks sur sa rivale Hillary Clinton. De “raciste” qui qualifie les pays étrangers de trous à rats et affirmait que les noirs étaient trop stupides pour voter pour lui.

Il explique encore comment il avait eu instruction de mentir sur un projet immobilier en Russie en pleine campagne présidentielle. Le président “savait et dirigeait” les négociations à Moscou en pleine campagne électorale, selon Michael Cohen.

Michael Cohen dit n’avoir pas de preuves sur une éventuelle collaboration entre l’équipe de campagne du candidat républicain et la Russie en 2016, mais qu’il suspectait l’existence d’une collusion. “On s’est demandé si j’avais connaissance de preuves directes démontrant que M. Trump, ou son équipe de campagne, avaient comploté avec la Russie. Je n’en ai pas. Je veux être clair. Mais j’ai des soupçons”.

Il ajoute qu’il est possible que toute la famille Trump soit “compromise avec un adversaire étranger”.

L’avocat reconnait avoir puisé dans ses propres avoirs pour verser les 280.000 dollars pendant la campagne à deux femmes, Stormy Daniels et Karen McDougal, pour acheter leur silence sur leurs liaisons supposées avec le milliardaire. Il dit l’avoir fait sur ordre de Donald Trump afin qu’on ne puisse pas remonter jusqu’à lui, avant de détailler les modalités du remboursement.

Michael Cohen qualifie Trump d”escroc” : “Il m’a demandé de payer une star du X avec qui il avait une liaison et de mentir à ce sujet à sa femme, ce que j’ai fait” et il regrette avoir menti à la Première dame.

RIPOSTE  « Il ment afin de réduire sa peine de prison », estime le président américain

A quelques heures de l’audition de Michael Cohen devant une commission parlementaire sur les affaires privées de Donald Trump et ses liens avec la Russie, ce mercredi, le président américain a cherché à discréditer son ancien avocat.

« Michael Cohen a été l’un parmi de nombreux avocats qui m’ont représenté [malheureusement] », a tweeté Donald Trump, actuellement au Vietnam pour son deuxième sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. « Il ment afin de réduire sa peine de prison », a poursuivi le président américain, ajoutant que Michael Cohen avait été radié du barreau dans l’Etat de New York pour avoir admis avoir menti lors de sa première audition au Congrès en 2017.

Trois ans de prison pour fraude fiscale, parjure et infraction au code électoral
L’ancien avocat doit être entendu ce mercredi par la commission de Contrôle de la Chambre des représentants lors d’une audition publique, au lendemain d’une audition à huis clos devant la commission sénatoriale du Renseignement. Il doit également être entendu jeudi à huis clos par la commission du Renseignement de la Chambre.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Résultats provisoir
Urgent : Macky Sall