Entreprises en difficulté : Le président de la CNES Mansour Kama préconise la mise en place d’une structure transversale

Le président de la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES), Mansour Kama, a préconisé, ce jeudi à Dakar, la mise en place d’une structure transversale pour mieux venir en aide aux entreprises en difficulté. Il s’exprimait lors de l’ouverture d’un atelier d’échanges sur les mécanismes d’accompagnement des entreprises en difficulté, organisé par la CNES en partenariat avec le Haut Conseil du dialogue social (HCDS).

La problématique des entreprises en difficulté constitue un centre d’intérêt pour la CNES et le HCDS. C’est la raison pour laquelle ces deux structures ont organisé, cet atelier dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration du dispositif de suivi et d’accompagnement des entreprises en difficulté avec l’implication de tous les acteurs. Selon le président de la CNES, les difficultés de ses entreprises sont liées en grande partie à un problème de coordination, de redéfinition de rôles mais aussi de visibilité.

Mansour Kama

A en croire Mansour Kama, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) sont frappées par des situations de difficultés conduisant certaines à la disparition. D’ailleurs, il propose la mise en place d’une structure transversale qui serait sous l’égide du ministère de l’économie. Cette structure permettrait à tous les acteurs de pouvoir se retrouver et pouvoir prendre appui sur le dispositif actuel pour identifier les contraintes et adopter des solutions idoines.

Dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la phase 2 du Plan d’Actions Prioritaires du Plan Sénégal Émergent qui place l’entreprise au cœur de la stratégie des acquis réalisés en matière de promotion d’un réseau d’entreprises compétitives, la présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, Innoncence Ntap Ndiaye soutient qu’il faut aller au delà du constat des entreprises en difficulté. “Il faut voir ce qui peut être fait, pour remettre ces entreprises en difficulté à flots pour qu’elles puissent atteindre les objectifs auxquels elles ont été créés, maintenir les emplois et participer à la création de richesse”.

Au terme de l’atelier, il est attendu l’élaboration d’un mémorandum retraçant les contraintes des entreprises en difficulté et les mécanismes identifiés déclinés en plan d’actions.

Abdoul BABA

CAN 2021 : La date d
Projet Agropole Sud