HomeActualitéElection des maires et présidents de Conseil : Le suffrage direct pour toute la liste

Election des maires et présidents de Conseil : Le suffrage direct pour toute la liste

Résultats Election Présidentielle Sénégal 24 Février 2019

Beaucoup ont compris que le maire de la commune, de la ville et le président du Conseil départemental seront élus au suffrage universel direct. A la manière du choix d’un président de la République. Il est vrai qu’ils le sont, mais tous ceux qui sont investis sur une liste gagnante aussi.

 

Les acteurs du dialogue politique ont trouvé un consens sur le mode d’élection du maire de la commune, du président du Conseil départemental et du maire de ville. Tous seront désignés au suffrage universel direct, c’est-à-dire sans passer par la redoutable épreuve de la majorité des conseillers élus. Seulement, il convient de souligner qu’il ne s’agit pas d’élection à proprement dit du maire de la commune, de la ville ou du Conseil départemental seulement. C’est, en effet, un scrutin plurinominal à un seul tour.

Contrairement à ce que, par un abus de langage qui ferait croire à une sorte d’élection semblable à la Présidentielle qui, elle, est uninominale parce qu’élisant une personne. En clair, c’est toute une liste qui est élue. Et si la tête de liste passe, c’est tous les autres qui le suivent qui sont élus en même temps que lui. Dans un post sur sa page Facebook, Alioune Souaré, un des plénipotentiaires du Pôle de la majorité, détaille les accords pour les élections territoriales.

Pour le niveau communal, la répartition des sièges s’établit ainsi : 55% sur la proportionnelle et 45% sur la majoritaire. En conséquence, «la tête de la liste majoritaire gagnante devient automatiquement le maire».

Un «raw gaddu» déterminant donc. Ce sera le même mode opératoire pour l’élection du président du Conseil départemental dont la répartition des sièges est de 55% sur la proportionnelle et 45% sur la majoritaire. Là aussi, «la tête de la liste majoritaire gagnante devient automatiquement le président du Conseil départemental».

En revanche, pour l’élection du maire de ville, 55% des sièges doivent émaner de la proportionnelle et 45% des listes majoritaires victorieuses des communes. Contrairement à l’élection communale et/ou départementale, où la tête de liste est élue à partir de la majoritaire, le maire de Ville (Dakar, Rufisque, Thiès, Guédiawaye, Pikine) sera «la tête de la liste proportionnelle gagnante».

Il reste à choisir le mode d’élection pour les adjoints aux maires et les vice-présidents de Conseil départemental. Faut-il les élire en même temps que les titulaires ou les faire désigner ? C’est là la divergence entre les différents pôles. La Commission va encore se pencher sur la question la semaine prochaine.

 

Le Quotidien

L'Association Cancer
Éliminatoires CHAN