HomeÀ la uneEl Hadji Kassé doute de l’existence du rapport Ige sur le pétrole, le Dg de Petrosen confirme

El Hadji Kassé doute de l’existence du rapport Ige sur le pétrole, le Dg de Petrosen confirme

El Hadji Hamidou Kassé

Mamadou Faye, Directeur général de PETROSEN, la société publique sénégalaise des Pétroles prend le contre-pied du ministre porte-parole de la présidence de la République, El Hadji Hamidou Kassé qui, hier, via twitter, émettait un doute sur l’existence d’un rapport de l’IGE (ou sur la lettre de mission préalable à toute enquête de l’Inspection générale d’Etat) portant sur la gestion du pétrole et les relations entre les compagnies Timis, Tullow et l’Etat du Sénégal. Intervenant en direct de l’édition spéciale sur iRadio, Mamadou Faye a confirmé l’existence dudit rapport, qui en partie, accable la société qu’il dirige.

L’actuel directeur général de Petrosen, Mamadou Faye confirme l’existence du rapport de l’Inspection général d’Etat (Ige) sur la gestion du pétrole au Sénégal. Il a fait cette sortie sur iRadio.

Faye prend ainsi le contre-pied de responsables du pouvoir, qui laissaient entendre que le rapport en question n’existe pas. Parmi ces derniers, le responsable de la communication du Palais, El Hadji Kassé qui a émis des réserves sur l’existence de celui-ci.

“Le rapport de l’Ige à propos du contrat de Petro-Tim, s’il existe, n’est pas le résultat d’une lettre de mission du président de la République qui ne l’a d’ailleurs pas reçu, a écrit sur sa page Facebook et sur twitter El Hadji Hamidou Kassé. Déduisant qu’il est difficile de déclasser ce qui n’existe pas légalement, selon les procédures de l’Ige.”

Ledit rapport accable aussi bien l’ancien ministre de l’Energie Karim Wade, l’ancien Directeur général de Petrosen Ibrahima Mbodj, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, le chef de l’Etat Macky Sall.

Lire l’Article : Affaire Petro-Tim : Le rapport de l’Ige qui accable Aly Ngouille, Karim, Macky

Tout est dans le chapitre IV du rapport fait à Dakar le 21 septembre 2012 par les Inspecteurs généraux d’Etat Gallo Sambe et Oumar Sarr. La première partie du chapitre intitulé « Manquements constatés », il est relevé cinq « fautes graves » dans le contrat entre l’Etat du Sénégal, Petrosen et Petro-Tim. Entre autres, « Octroi à Petro-Tim de permis de recherche et de partage d’hydrocarbures relatifs aux blocs de Saint-Louis Offshore profond et Cayar Offshore profond en violation de la réglementation… ».

Dans la deuxième partie de ces Conclusions, les deux inspecteurs font, entre autres propositions, « l’annulation du permis octroyé à Petro-Tim, en raison des irrégularités qui entachent la validité des conventions signées avec Petro-Tim qui en sont le substrat ».
Mieux, les deux Inspecteurs trouvent « surprenante, improductive et risquée », la soumission précipitée de la même convention signée par Petro-Tim, accompagnée du projet de décret portant approbation de ladite convention, par le ministre Aly Ngouille Ndiaye, en charge du secteur pétrolier.

Sarr et Sambe expliquent que cette soumission est d’autant plus surprenante que « la présente enquête a été ordonnée par le président de la République (Macky Sall) sur saisine du même ministre (Aly Ngouille Ndiaye), qui n’a pas attendu les résultats des l’enquête ».

Le rapport indique qu’il n’y avait aucune urgence à précipiter une nouvelle signature suivie d’approbation se superposant à celles effectuées en janvier 2012 par le ministre Karim Wade et le Président Abdoulaye Wade. Qu’en signant ce décret portant approbation du contrat de recherche et de partage d’hydrocarbures en faveur de Petro-Tim, le chef de l’Etat Macky Sall exposait le Sénégal à des poursuites judiciaires à causes des irrégularités qui entachent sa validité.

Mouhamed Dia - Exper
Relations entre Alio