HomeÉducationÉducation – Baisse du niveau des élèves: La FEER pose le débat

Éducation – Baisse du niveau des élèves: La FEER pose le débat

Journée sans classe dans l’élémentaire à Saint-Louis

Le système éducatif sénégalais est mal en point. Ce constat, largement partagé par la Fédération des Enseignants et Éducateurs pour la République (FEER) se traduit aujourd’hui par la baisse de niveau des élèves et des résultats peu satisfaisants à l’issue des différents examens. En cette journée du 05 octobre dédiée aux enseignants, la FEER a organisé un panel au tour de : “la problématique de la baisse du niveau du système éducatif au Sénégal “, a constaté laviesenegalaise.com.

Depuis plus d’une décennie, la courbe des résultats des examens est descendante, malgré les milliards injectés par l’État. Lors de l’examen du baccalauréat de l’année dernière, le taux de réussite tourne au tour de 37% soit plus de 60 % d’échecs, a fait savoir le coordonnateur de la FEER.

Pour Mamadou Diène, l’ensemble de la communauté éducative doit s’inquiéter car, de nos jours, dit-il “l’échec n’est plus une exception, mais la règle”. Ainsi, la fédération composée d’enseignants a décidé de faire un diagnostic sans complaisance sur le niveau des élèves. Au sortir de leur panel, la FEER va formuler une liste de propositions qui sera soumise aux autorités en charge de l’éducation.

Le conférencier du jour, l’ancien ministre de l’éducation nationale, Kalidou Diallo reconnaît que l’État a investi énormément de moyens dans l’éducation avec plus de 40 % du budget mais le secteur demeure toujours confronté à des problèmes.

Il est revenu sur les facteurs bloquants de cette baisse du niveau qui ont pour noms l’environnement systémique et scolaire, la question des programmes, la formation des enseignants, le nombre pléthorique des élèves dans les salles de classes.

Le panel organisé par la FEER, ce samedi à l’Ecole Nationale pour le Développement Sanitaire et Social a été placé sous le haut patronage du maire de kedougou Mamadou Hadji Cissé. Pour le maire, tous les acteurs sont conscients de cette baisse du niveau.”Il est temps de sauver l’école sénégalaise. J’invite les collectivités territoriales à jouer leur partition, car l’éducation est une compétence transférée. Ma municipalité va s’approprier des résultats de cette rencontre pour booster l’éducation dans notre commune car elle est le socle du développement durable”, a notamment dit l’édile de Kedougou (sud-est).

 

 

 

Abdoul BABA

Premier League : Sad
Ligue 1 : Idrissa Ga