HomeÉconomieDrogue saisie au Port de Dakar : L’Angola s’en lave les mains

Drogue saisie au Port de Dakar : L’Angola s’en lave les mains

Bateau Grimaldi Lines au Sénégal, Port Autonome de Dakar, Saisie de Drogue, Cocaine au Sénégal, Nigérai, Bateau En Afrique, Sénégal, La Vie Senegalaise

Le ministre angolais de l’Intérieur, Angelo Veiga Tavares, a confirmé que l’Angola était bel et bien la destination de la marchandise dans laquelle était dissimulée la drogue saisie au port de Dakar, mais il précise que son propriétaire est inconnu des autorités de ce pays, rapporte Angop, l’agence de presse angolaise.

“Le ministre a confirmé que la drogue avait été saisie et dissimulée dans une marchandise destinée à Luanda, dont le propriétaire est inconnu”, écrit Angop, reçue mercredi à l’APS.

La douane sénégalaise déclare avoir saisi 798 kilos de cocaïne au port de Dakar, dans la nuit de samedi à dimanche, “sur 15 véhicules dans un lot de dizaines de Renault neufs”, de même type que les voitures qui avaient servi de cache aux 238 kilos de cocaïne saisis le 26 juin dernier à Dakar.

Le service des relations publiques des douanes sénégalaises précise que la drogue avait été dissimulée dans des emballages rangés dans des sacs de voyage et cachés dans une quinzaine de voitures de marque Renault, de type Kwid.

Selon Angop, le ministre de l’Intérieur a toutefois démenti que la présidence de la République angolaise ait commandé du Brésil des véhicules dans lesquelles la drogue était dissimulée.

“Ce que nous pouvons dire clairement et nier est le fait que ces véhicules soient la propriété ou avoir été commandés par la présidence de la République [de l’Angola]. La présidence de la République n’a pas commandé de véhicules et n’a aucun lien avec cette affaire”, a soutenu Angelo Veiga Tavares.

“Certaines personnes de mauvaise foi ont pris les premières nouvelles et ont cherché à diffuser ces informations, mais ces informations sont fausses”, a-t-il argué, ajoutant que l’Angola travaillait avec le Sénégal pour clarifier l’affaire.

Dans cette perspective, Angelo Veiga Tavares a annoncé que le bureau angolais d’Interpol interagissait avec son homologue sénégalais et qu’une équipe du Service d’investigation criminelle (SIC) de l’Angola devait se rendre mardi à Dakar, en vue de la clarification de l’affaire.

Les autorités compétentes sénégalaises avaient déjà ouvert une enquête mercredi dernier pour déterminer l’identité des convoyeurs des 238 kilos de cocaïne saisis le même jour au port de Dakar.

Selon le directeur régional des douanes de Dakar Port, Babacar Mbaye, “la drogue avait été découverte sur quatre véhicules, avec des traces trouvées sur un cinquième, dans un lot de 24 véhicules neufs”.

Il précise que “ces véhicules étaient en provenance du port de Paranaguá (État du Paraná, au Brésil)” et avaient pour “destination finale” le port de Luanda, en Angola.

CAN 2019 : Sadio Man
Pétrole et gaz : Le