HomeActualitéDécès de Sidy Lamine Niass : la Nation lui rend hommage

Décès de Sidy Lamine Niass : la Nation lui rend hommage

Sidy Lamine NIASSE

Suite au rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass, patron du groupe de Presse Walfadjiri, la nation entière lui a rendu hommage. Sidy Lamine Niass est décédé à l’âge de 68 ans. Après plus de 40 ans de carrière, Sidy Lamine Niass a marqué toute une génération. Professionnel et charismatique, le Mollah l’aura été jusqu’à l’écriture de son livre “L’étranger parmi les siens”. Le Sénégal, avec à sa tête le président de la République, lui rend aujourd’hui hommage à travers des messages touchants. 

“J’ai appris avec émotion la disparition de Sidy Lamine Niasse, grand nom de la presse sénégalaise, témoin actif des mutations et des luttes démocratiques de notre société. Ma compassion à sa famille, au groupe Walfadjri et à la presse du Sénégal. Qu’il repose en paix”. (Macky SALL)

Cheikh Niasse: “Papa, pourquoi maintenant, à la veille de mes 30 ans ?”

Le fils de Sidy Lamine Niasse, Cheikh, a sorti la plume pour noyer sa peine. 

Papa, pourquoi maintenant ?
Papa, pourquoi toi ?
Papa, Pourquoi la veille de mes 30 ans ?
T’aurais dû rester encore un peu parmi nous.
Du fond du coeur Papa, Merci pour tout. 
Tu laisseras un vide immense dans le coeur de tes enfants et de tout le peuple. 
Ta mission sur terre est parfaitement ACCOMPLIE. Chapeau bas et que Dieu t’accueille dans son paradis. Je t’aime papa pour toujours. 

Marième Faye Sall, Première Dame : “J’ai appris avec émotion la disparition de Sidy Lamine Niass, grand nom de la presse sénégalaise, témoin actif des mutations et des luttes démocratiques de notre société. Ma compassion à sa famille, au groupe Wal fadjri et à la presse du Sénégal. Qu’il repose en paix.”

L’ancien  directeur exécutif  du groupe Wal Fadjri, Mbaye Sidy Mbaye a donné son témoignage sur les ondes de la Rfm. Le chroniqueur de la Rfm révèle ignorer la maladie dont souffrait le patron du groupe Wal Fadjri. Il a reçu la nouvelle par un appel téléphonique d’un journaliste. “J’ai subitement hurlé, quand ce journaliste dont Mamadou Ibra Kane a donné mes contacts m’a appelé. Et je pense que ma réaction soit normale, pour quelqu’un qui a connu Sidy Lamine Niasse”.

Selon Mbaye Sidy Mbaye, la presse a perdu un homme de démocratie. “Car Sidy avait choisi son camp, celui de la démocratie et il a eu la vie dure, car son combat était perçu comme un combat contre le gouvernement, ce qui était faux”

Madiambal Diagne honore “le courage de Sidy Lamine Niasse”. Le patron du groupe Avenir Communication a affirmé, comme beaucoup de professionnels des médias, “avoir beaucoup appris de lui”, avant de rendre hommage à “un des précurseurs des entreprises de presse”. Mme Amsatou Sow Sidibé salue un “sociétaire honoraire de la presse sénégalaise” qui a gagné “l’amour du grand public et a marqué les générations”, notamment grâce à “son engagement et sa capacité à mobiliser”. Le professeur Sidibé déplore la perte d’un “précurseur et grand défenseur des entreprises de presse”. 

Salam Fall PDG de Seneweb, s’est dit “affligé” par la disparition de Sidy Lamine Niasse, décédé ce mardi à Dakar. “Il s’agit d’une immense perte pour la presse et la démocratie. Sidy Lamine, à travers son groupe de presse, Wal fadjri, incarnait le défenseur de la démocratie”, a souligné le patron de Seneweb. Qui “prie que Walf survive à son fondateur pour le bien du paysage médiatique sénégalais et pour la démocratie”.

Bougane Guèye Dani rend hommage à Sidy Lamine Niass sur sa Page Facebook.

“C’est avec tristesse que je viens d’apprendre le rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass patron de Wal fadjri. Je présente mes condoléances les plus de attristées à la famille éplorée”, écrit-il

“Nous nous étions longuement parlé au téléphone la semaine dernière, il petillait de forme et était intarissable de projets et d’initiatives pour le Sénégal. Je lui avais promis, à mon retour de voyage, de lui réserver ma première visite. 

Rentré très tard hier soir, je suis arraché de mon sommeil ce matin par la brusque et surprenante nouvelle du rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass.
Je suis profondément attristé par cette nouvelle. Le Sénégal vient de perdre un homme, un fils exceptionnel dont les dimensions nationale, religieuse, citoyenne et démocratique de l’oeuvre n’ont pas encore totalement été dévoilées au monde.

Pastef Les Patriotes par ma voie présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à l’ensemble du peuple sénégalais.

Paix à son âme!” (Ousmane Sonko)

Khadim Guèye, Président du Conseil départemental de Diourbel estime que c’est la presse sénégalaise dans son ensemble qui vient de subir une perte inestimable.

“C’est avec une grande tristesse que j’ai appris, par ‘Seneweb’, ce matin, le décès de Sidy Lamine Niasse. Au-delà de la presse nationale, à travers tous ses segments, c’est le pays tout entier qui est aujourd’hui orphelin, avec la disparition du défunt”, rapporte Seneweb.

Khadim Guèye a également magnifié l’œuvre du défunt, espérant que “le legs de Sidy Lamine Niasse soit perpétué dans le plus grand intérêt du Sénégal”.

Me El Hadji Diouf a rendu un hommage poignant à Sidy Lamine Niass. L’avocat estime que “le Sénégal a perdu son gardien du temple”. Il remercie le défunt patron de Walfadjri pour sa “modestie” et sa “courtoisie.” “Nous oublions parfois qu'(il) était un de nos géants, qui brûlait de passion pour la communication en général. Son engagement et sa bravoure nous marqueront”, a témoigné l’avocat

“C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès du PDG du groupe Walfadjiri. Un homme qui s’est battu toute sa vie durant pour la démocratie dans son pays mais aussi par le travail à su bâtir son empire économique. 
Je présente au président de la république  mes condoléances les plus attristée, à sa famille biologique et à toute presse sénégalaise particulièrement au groupe Walfadjiri. Que Dieu le tout puissant l’accueille dans son Paradis céleste. (Abdou Mbow)

“La disparition de Sidy Lamine Niass est une grande perte pour le Sénégal et la Umma Islamique. Il fut un combattant sur la voie d’Allah et un combattant politique qui a jeté les bases de médias puissants associés aux grands changements politiques intervenus au Sénégal depuis près de quatre décennies . Que Dieu lui Pardonne et l’accueille au paradis. Il fut un homme bien”. (Farba Senghor)

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Le Ministre de l'Eco
L’hommage de EL HA