HomeActualitéDécalage des locales de 2019 et parrainage – Ces révélations de Ismaïla Madior Fall

Décalage des locales de 2019 et parrainage – Ces révélations de Ismaïla Madior Fall


Les élections locales prévues en 2019 sont décalées du fait de la tenue de la présidentielle à la même année. L’annonce a été faite ce dimanche par le ministre de la Justice sur les ondes de la Rfm, citée par Dakaractu. Toutefois, prévient Ismaïla Madior Fall, il ne s’agit pas d’un report puisque ces élections devront se tenir avant le 1 janvier 2020.
Par ailleurs sur la question liée à l’actualité politique notamment sur le parrainage, Ismaila Madior précise que le gouvernement ne compte nullement reculer sur le projet de loi portant sur ce sujet. Il explique que la pluralité des candidats causera véritablement des difficultés dans l’organisation.

« Parrainage à toutes les élections et parrainages à toutes les candidatures », voici le slogan qu’a lancé le ministre de la justice, Monsieur Ismaila Madior Fall. Il a en effet déclaré que le Président de la république, Macky Sall et son gouvernement ne comptent nullement reculer sur ce projet.

Il a aussi tenu à préciser d’où est venue l’idée de restaurer le parrainage, par le Président de la république. « Elle est venue lors des législatives de 2017, où il y a eu 47 listes. Donc les législatives ont montré qu’on peut avoir 47 candidats, ou bien même 50. Si on va à une élection présidentielle, où il y a 47 candidats ou même 50 candidats, il va y avoir des problèmes pour l’organisation des élections », a-t-il estimé.

Toujours selon le Ministre de la justice, dont les propos sont rapportés par Senego, « avec 50 candidats par exemple, comment vous allez répartir les temps de parole entre les candidats. Il faut mobiliser de la logistique, des médias, imprimer des bulletins pour tous les 50 candidats. Le pays sera bloqué ou bien le pays va vivre pour sa première fois une crise politique. Donc, cette idée de parrainage, on va l’introduire », a affirmé le garde des Sceaux, Ismaïla Madior Fall pour justifier la soumission de ce projet de loi modifiant la constitution, à l’Assemblée nationale, par le Président et son gouvernement.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Brésil : l'ancien p
Pré colloque des la