Création d’un fichier national de l’état civil biométrique : Les défis de la direction de l’Etat civil

extrait-de-naissance-a-matam-et-ranerou-a-la-une

A travers le Programme d’appui au renforcement du système d’informatisation de l’état civil et la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique au Sénégal, l’Etat cherche à moderniser un secteur stratégique resté longtemps à un état moyenâgeux.

Piloté par le ministère des Collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement du territoire, à travers la direction de l’Etat civil dirigée par Monsieur Alioune Ousmane Sall, ce projet vise à «contribuer au respect des droits des personnes, liés à la reconnaissance de leur identité par l’amélioration du système d’informatisation de l’état civil et la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique sécurisé».

Au final, il aboutira «à la modernisation de l’état civil par un appui au pilotage stratégique et à travers une amélioration de l’offre et de la demande des services d’état civil. Par ailleurs, il appuiera la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique, relié au système d’informatisation de l’état civil informatisé à même de sécuriser l’identité de la population et d’être exploitable par d’autres administrations utilisatrices».

En d’autres termes, il permettra la mise à jour régulière de la cartographie de l’état civil et l’actualisation des données statistiques d’état civil à travers le «renforcement des capacités de planification, de coordination, de suivi et de contrôle, du cadre politique et des mécanismes de collaboration». Ce qui permettra aux populations d’accéder à des services d’état civil de qualité et renforcé avec une «amélioration de l’offre d’état civil en termes d’infrastructures, équipements, de logistique et d’accessibilité».

Le plus grand souci que ce projet permettra de résoudre est l’amélioration des conditions d’archivage, de conservation et de sécurisation du patrimoine de l’état civil qui constitue jusqu’ici le talon d’Achille des centres.

Aujourd’hui, la création d’un fichier national de l’état civil biométrique et la mise en place d’un système national d’information de l’état civil bien articulé avec les différents fichiers d’identification biométrique sont indispensables.

Il faut savoir que ce projet est financé à hauteur de 17 milliards F Cfa dans le cadre du fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne et devrait durer 42 mois.

Liga : Valence domin
Mondial 2022 : Le ro