HomeActualitéCrash de l’hélico de l’Armée : le Capitaine Thiam succombe à ses blessures

Crash de l’hélico de l’Armée : le Capitaine Thiam succombe à ses blessures

Crash d’un hélico de l’Armée de l’air - l'identité des victimes

Du nouveau dans le crash de l’hélicoptère de l’armée de l’air du Sénégal survenu à Bouar, en République de Centrafrique. Le capitaine El Hadj Moussa Thiam, qui pilotait l’engin, a finalement succombé, hier, à ses blessures. Ainsi, le bilan passe de 3 à 4 morts.

En effet, c’est dans le cadre d’un vol en appui aux opérations de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) que l’aviation militaire sénégalaise a été victime d’un crash de son hélicoptère dans la matinée du vendredi 27 septembre 2019, dans la localité de Bouar, à 354 km de Bangui.

L’équipage à bord de cet hélicoptère de combat de type MI35 était composé du capitaine El Hadj Moussa Thiam, pilote commandant de bord, du capitaine Gorgui Founé, copilote de bord, de l’adjudant-chef Mady Coly, photographe aérien, et du sergent-chef Ndiao Coulibaly, mécanicien navigant. Parmi ces membres de l’équipage, seul le capitaine El Hadj Moussa Thiam était sorti vivant avec des blessures graves.
Il était aussitôt évacué après l’accident à Kampala, en Ouganda au niveau de l’hôpital 3 de la mission.

Selon le journal EnQuete,repris par laviesenegalaise.com, l’armée avait informé que son pronostic vital n’était pas engagé, selon le bilan médical. C’est hier que le capitaine a finalement succombé à ses blessures. Les militaires sénégalais engagés au sein de la Minusca sont morts le 27 septembre. Ils revenaient d’une mission opérationnelle au profit de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique.

Révision constituti
Histoire Générale