HomeÉconomieCoris Bank International procède au lancement officiel de sa branche finance islamique, CBI BARAKA au Sénégal

Coris Bank International procède au lancement officiel de sa branche finance islamique, CBI BARAKA au Sénégal

Coris Bank International au Sénégal

Birima Mangara, ministre chargé du budget, a procédé, ce mardi au Grand Théâtre de Dakar, au lancement officiel de la branche finance islamique CBI BARAKA au Sénégal, filiale du groupe Coris Bank International. Un acte qui marque la volonté de Coris Bank International de mettre à la disposition de la clientèle, des services diversifiés et adaptés à leurs besoins en conformité avec les recommandations du Groupe Coris Bank International.

« En lançant dans notre pays sa branche islamique, le groupe Coris Bank affirme, à nouveau, sa détermination dans la concrétisation de son rôle de soutien à une croissance forte inclusive et durable en tant qu’institution bancaire », a déclaré le Ministre lors de la cérémonie officielle.
 
Selon le ministre délégué chargé du Budget, ce rôle « stratégique est attendu de toutes les banques et de manière plus globale du secteur privé dans la mise en œuvre du plan Sénégal émergent ».

Madame Soukeyna Niang Sakho, directrice générale de la filiale Dakar a pour sa part indiqué que « ce projet va faciliter l’accès au financement pour les porteurs de projets », puisque selon elle, « l’objectif est de soutenir l’économie nationale à travers la pratique de la finance islamique ».

La Finance Islamique incarne l’éthique, elle est responsable et non-spéculative. Elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent investir, épargner, prêter ou emprunter de manière éthique et conforme au code moral de la loi islamique.

Les cinq (05) principes fondamentaux de la Finance Islamique sont l’interdiction de l’intérêt ou de l’usure (Riba), les comportements spéculatifs et excessivement incertains (Gharar et Maysir), la prohibition des secteurs économiques tels que l’alcool, les jeux d’argent, le tabac, la drogue, etc. L’obligation de partage des profits ou des pertes entre tous les associés (entrepreneurs et financiers), et l’obligation d’adosser toute transaction financière à un actif tangible.

La cérémonie de lancement a eu lieu en présence de plusieurs autorités religieuses parmi elles, Serigne Mame Mor Mbacké, Imam Tafsir Guéye, Seydi Dial Thiaw Lah, de responsables de banques et des assureurs.

 

        Abdoul BABA – laviesenegalaise.com

.

Panne d'un Avion de
Échos de la tanièr