HomeActualitéConseil Interministériel ce jeudi sur l’évaluation du dispositif de gestion des inondations

Conseil Interministériel ce jeudi sur l’évaluation du dispositif de gestion des inondations


Le Gouvernement du Sénégal veut prendre les devants avant le démarrage effectif de la saison des pluies qui souvent est accompagnée d’un lot de dégâts et de désolations.

Le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah DIONNE présidera le jeudi 21 juin 2018 à 11 heures, à la Primature (Ex-SENAT), un Conseil Interministériel consacré à l’évaluation du dispositif de gestion des inondations de l’hivernage 2018.lutte contre les inondations

Les inondations qui frappent la plupart des villes du Sénégal, (Dakar, Saint-Louis, Kaolack, Kaffrine, Kolda, Matam) sont devenues récurrentes surtout dans la capitale du fait de la pression démographique et de l’extension urbaine. L’exode rural vers les villes métropoles a entraîné le développement rapide de l’espace périurbain qui comprend de nombreuses zones humides non constructibles. Ces zones, souvent occupées par des populations démunies, se sont développées de manière informelle, sans système de drainage ou d’assainissement, sans planification urbaine et sans contrôle de l’occupation du sol. Les nombreux bâtiments, routes et aménagements empêchaient l’écoulement naturel des eaux jusqu’aux exutoires vers la mer pendant la saison des pluies. Les aléas du changement climatique sont venus aggraver cette situation.

« Les inondations urbaines constituent un frein majeur pour le développement, et mettent en danger les populations, notamment les résidents des villes en rapide expansion des pays en développement. » Abhas K. Jha et Al

Le Sénégal, pays en voie de développement, est confronté à ce problème au même titre que beaucoup d’autres pays d’Afrique et du monde entier.

En Côte d’Ivoire, un bilan fait état d’au moins dix-huit personnes tuées dans des inondations causées par des pluies torrentielles qui se sont abattues sur Abidjan la nuit dernière (lundi à mardi).

On ignore le nombre de blessés éventuels, mais « 115 personnes ont été secourues par les sapeurs-pompiers, les militaires et la Marine nationale » pendant la nuit, « appuyés par la population », a indiqué le ministre de l’Intérieur, Sidiki Diakitén à l’issue de la réunion d’une cellule de crise interministérielle mardi matin.

Des « pluies torrentielles » sont tombées sans interruption « de 23 heures lundi à 6 heures mardi » sur Abidjan, métropole de 5 millions d’habitants en croissance continue, où les constructions anarchiques sont légion, y compris dans des zones inondables, habitées par des populations pauvres. Ville vallonnée bâtie autour de lagunes bordant la mer, Abidjan pâtit d’infrastructures défaillantes, en particulier pour les égouts et la gestion des eaux.

 Notre pays est donc dans cette situation de recherche de solutions pour résoudre cette équation à plusieurs variables.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Guerre du Golf : Sca
Macky Sall et Poutin