HomeÀ la uneCommercialisation de l’arachide : Seule la moitié de la collecte achetée par les huiliers

Commercialisation de l’arachide : Seule la moitié de la collecte achetée par les huiliers


Sur près de 600 000 t d’arachide collectées, seule la moitié a été achetée par les huiliers, à la date du 2 mai dernier. L’annonce a été faite hier, par le porte-parole du gouvernement Seydou Guèye, à la sortie d’un conseil interministériel. La campagne de commercialisation de l’arachide, cette année, n’a pas connu un grand succès. Après le départ des Chinois, le gouvernement s’est rabattu sur la transformation de la graine en huile pour sauver la production estimée à 1 411 000 t.

Une alternative qui n’a pas encore fait ses preuves. “Au titre de la collecte arachidière, au 2 mai, nous avons collecté près de 600 000t dont la moitié a été achetée par les huiliers. Une quantité qui fait l’objet d’un processus de transformation pour produire de l’huile pour la consommation locale’’, a annoncé le porte-parole du gouvernement Seydou Guèye, à la sortie d’un conseil interministériel sur la campagne agricole et celle de commercialisation 2018-2019.

Ainsi, pour faire écouler la quantité restante, le gouvernement a décidé de prolonger la campagne de commercialisation de l’arachide. “La campagne de commercialisation sera clôturée le 25 mai prochain. A partir du 30 du même mois, les sessions vont commencer à travers le pays. Cette année, le producteur va acheter le kilo à 140 F Cfa pour les écrémées. Pour les autres variétés certifiées comme la R3, la R2, la R1 et les bases, le prix va varier entre 150 et 200 F Cfa le

kilo’’, a indiqué, pour sa part, le président du Comité national de suivi de la campagne, Aliou Dia. Toutefois, la présidente du Regroupement des acteurs du secteur de l’industrie et de l’agroalimentaire de Touba (Rasiat), Mame Khary Mbacké, a rassuré les agriculteurs et les opérateurs privés stockeurs (Ops). “Nous allons leur acheter les graines qui restent, afin de les transformer en huile et la vendre à la Sonacos et aux huileries privées pour le raffinage. Il est tant que le Sénégal soit autosuffisant en huile. Par rapport au prix, nous sommes en train de nous concerter avec le gouvernement afin qu’il puisse enlever certaines taxes pour nous permettre de le faire baisser’’, a-t-elle dit.

En réalité, le programme agricole 2018-2019 a été arrêté à la somme de 40,4 milliards de francs Cfa pour l’atteinte des “objectifs essentiels’’. Pour le riz,une collecte de 1600502 t est visée et pour l’arachide, il est attendu de 1 418 760 t. Cette enveloppe devrait être répartie entre les subventions aux intrants, l’équipement pour les petits exploitants, le programme régulier, la protection phytosanitaire, les espèces de diversification et la relance de la filière banane. Le total des besoins exprimés par le ministère de l’Agriculture est chiffré à plus de 40 milliards. “Nous demandons au gouvernement que les engagements pris soient respectés. L’année dernière, tantôt on parlait de 48 milliards de francs Cfa. Mais, ce qui a été décaissé, c’était environ 42 milliards’’, a plaidé Aliou Dia.

Selon le président du Comité en charge du suivi de la commercialisation de l’arachide, l’Etat a également pris l’engagement d’accompagner la Sonacos pour pouvoir payer les dettes des opérateurs et des banques. “Le gouvernement a des dettes vis-à-vis des opérateurs, concernant les semences et ces derniers doivent de l’argent aux banques pour la commercialisation. La Sonacos avait contracté plus de 52 milliards de la Bid pour structurer ses achats de graines. Malheureusement, le prix de l’huile avait chuté au niveau international et la Sonacos ne s’en sortait pas’’, a-t-il dit.

Sur ce, le porte-parole du gouvernement a souligné qu’un système de paiement a été mis en place, à raison d’un milliard de francs Cfa par jour sur un montant de 6 milliards déjà disponible. “Les contraintes des bailleurs et les procédures occasionnent souvent un décalage entre la mobilisation des ressources et le paiement effectif. Mais les dispositions sont en train d’être prises pour apurer cette dette, puisqu’elle conditionne également la campagne’’, a-t-il admis.

     EnQuete

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Opération "Aar sunu
Les Inspecteurs de l