HomeActualitéCOLLECTIVITÉS LOCALES : 900 millions FCFA pour la gestion des déchets dans 6 communes

COLLECTIVITÉS LOCALES : 900 millions FCFA pour la gestion des déchets dans 6 communes

Le ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire prévoit 900 millions de Francs CFA pour la mise en place ‘’d’un service pérenne’’ de collecte et de traitement des ordures dans les communes de Darou Mousty, Matam, Podor, Dagana, Louga, Richard Toll,a annoncé Abdoulaye Diouf Sarr, lundi.la gestion des déchets dans 6 communes
‘’Un appui financier aux 6 communes est prévu dans le Budget communal d’investissement 2016 de mon département pour la mise en place d’un service pérenne de collecte et de traitement des déchets ménagers d’environ 900 millions de F CFA’’, a-t-il dit.
Le ministre de la gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire a précisé que cet appui sera transféré par voie de convention qui sera signée entre son département et chaque collectivité locale.
Abdoulaye Diouf Sarr s’exprimait lors de la cérémonie de remise de six véhicules pick-up double cabine et autant de motos à ces communes destinés ‘’à appuyer les services techniques communaux et les agents du service d’hygiène dans l’exercice de leur mission pour l’atteinte de la salubrité universelle’’.
Cet appui d’un montant de 1,1 milliard de F CFA s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui au développement territorial, à la décentralisation et à la bonne Gouvernance ‘’SEN/029 ‘’ mis en œuvre par le Sénégal et le Luxembourg.
Selon Abdoulaye Diouf Sarr, ‘’ce projet va renforcer de manière durable les capacités des acteurs, de consolider le système de collectes, d’évacuation et de traitement des ordures ménagères dans les 6 communes et aura un impact significatif aux plans économique, social et environnemental’’.
‘’L’Etat du Sénégal, à travers le Programme national de gestion des déchets solides, a décidé de faire profiter aux collectivités locales d’une période d’incubation afin de les aider à relever leur mission de salubrité publique’’, a-t-il fait savoir.
‘’ Durant cette période, on vise un certain nombre d’objectifs. Il faudra que les infrastructures nécessaires à la gestion des déchets soient réalisées, les dépenses d’exploitations sur une durée de 4 ans doivent être subventionnées en partie et de manière dégressives’’, a plaidé M.Sarr.
De même que ‘’les outils de financement doivent être adaptés à l’objectif visé et les capacités techniques financières et administratives doivent être renforcées, a-t-il expliqué, signalant que cet appui s’inscrit dans le volet gestion des ordures ménagères du même programme.
APS
Miracles Scientifiqu
Sédhiou : 271 enfan