HomeRéligionCe qui se passe au moment de l’Offertoire pendant la Messe

Ce qui se passe au moment de l’Offertoire pendant la Messe


À la messe, l’offertoire est le moment pendant lequel on présente non seulement le pain et le vin mais aussi les autres dons et la quête au Seigneur. Au-delà de cet aspect extérieur du rite, il y a également une expérience mystique, invisible, dont témoigne, une laïque bolivienne du nom de Catalina Rivas, dans son témoignage sur la Sainte Messe : « À la messe, au moment de l’offertoire, les anges gardiens des fidèles présents apportent en procession les offrandes et les demandes de ces derniers à l’autel du Seigneur. » 

Sur le rite de l’Offertoire, la Présentation Générale du Missel Romain indique au paragraphe 140 : « Il est bien que la participation des fidèles se manifeste par l’offrande du pain et du vin pour la célébration de l’Eucharistie, comme par d’autres dons destinés à subvenir aux besoins de l’Eglise et des pauvres ».

D’après Catalina Rivas, il ne s’agit pas seulement d’un geste banal, à ne considérer uniquement que selon son aspect extérieur. Cette bolivienne, à qui la Vierge a montré réellement ce qui se passe à ce moment de l’Eucharistie, témoigne de ses explications lors d’une expérience mystique au cours d’une célébration eucharistique. A l’Offertoire : « c’est le moment où vos Anges gardiens transportent vos offrandes et vos supplications devant l’Autel du Seigneur (…) Les anges des personnes qui offrent et demandent beaucoup portent un vase (ou un bol) contenant quelque chose qui resplendit, d’une forte lumière blanche doré. Ceux dont les fidèles n’ont rien à offrir avancent les mains vides. Ils sont présents à la messe mais n’offrent jamais rien. Ils n’ont aucun intérêt à vivre chaque étape liturgique de la Messe et ils n’ont aucun présent à apporter devant l’Autel du Seigneur ».



Et la Mère du Sauveur lui présente aussi « Anges gardiens des personnes présentes à la messe mais qui ne veulent pas l’être, c’est à dire des personnes qui ont été forcées de venir, qui sont venues par obligation mais sans aucun désir de participer à la Sainte Messe. Les anges avancent avec tristesse parce qu’ils n’ont rien à apporter à l’autel, excepté leurs propres prières ».

Selon Catalina Rivas, la Vierge recommande d’être généreux en offrandes et en demandes, pour ne pas contrister nos anges gardiens, et parce que chaque messe a une valeur infinie. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus écrivait aussi : « On obtient de Dieu autant qu’on en espère » et Le Saint curé d’Ars disait : « Si l’homme connaissait bien ce mystère, il mourrait d’amour. »

La quête ou toute autre offrande ne sont donc pas une affaire honteuse d’argent. Elle représente que nous apportons pour le confier au Christ, pour qu’il l’incluse dans son offrande qu’il quoi soit élevé par le Fils, présent dans le prêtre, vers le Père, qui agrée nos offrandes et répond à nos demandes.

C’est pourquoi, d’ailleurs, l’offertoire se termine par : « Prions ensemble au moment d’offrir le sacrifice de toute l’Église – Pour la gloire de Dieu et le salut du monde », marquant le début de la partie essentielle de la messe.


Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

La liturgie de la To
Pétrole et gaz au S