HomeÉconomieBRUNO LE MAIRE sur le Franc CFA : “L’avenir de la Zone Franc appartient aux Etats membres”

BRUNO LE MAIRE sur le Franc CFA : “L’avenir de la Zone Franc appartient aux Etats membres”

BRUNO LE MAIRE à DAKAR au Sénégal

L’avenir de la Zone Franc appartient aux Etats membres ’’de manière indépendante et souveraine’’, a déclaré, vendredi, à Dakar, le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le maire, tout en assurant que la France était prête a suivre toutes ’’les propositions audacieuses’’ sur l’amélioration de la zone franc.

’’Si ces propositions sont audacieuses, la France est prête à suivre cette audace. Mais c’est aux Etats membres de la Zone franc d’imaginer l’avenir de la Zone Franc et de le faire de manière indépendante et souveraine. La France est respectueuse de l’indépendance et de la souveraineté de tous les Etats de la zone franc’’, a-t-il déclaré.

Pour le ministre français, ’’une très bonne réunion’’ sur la zone franc s’est tenue jeudi à Niamey (Niger) où ’’des questions pertinentes ont été soulevées’’. ’’Nous allons y apporter des réponses concrètes’’, a-t-il dit lors du lancement de l’initiative ’’Choose Africa’’, un programme français dont l’ambition est de contribuer à accélérer le développement des TPE, PME et start-up africaines.

A la suite du président de la République française Emmanuel Macron lors de son dernier déplacement en Afrique, Le Maire a déclaré : ’’Nous sommes ouverts à toutes les propositions d’amélioration de la zone franc’’.

Au regard des résultats de la zone franc, ’’il y a, dit-il, des pays qui ont particulièrement bien réussi et le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont de très bons exemples’’.

’’Ces deux pays sont au cours des dernières années les pays en développement qui ont obtenu les meilleurs résultats économiques’’, a salué le ministre répondant ainsi aux nombreuses critique sur la zone Franc Cfa sur le continent.

’’Il y a certains qui nous disent, on ne peut pas réussir économiquement dans le cadre de la zone franc, c’est faux. Le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont deux exemples. On peut réussir et on réussit dans le cadre de la zone franc qui apporte de la stabilité et de la garantie aux investisseurs’’, fait valoir Bruno Le Maire.

Il a, dans le même temps, reconnu des difficultés rencontrées par d’autres pays membres de la zone Franc.

’’Nous sommes là pour apporter des réponses à ces problèmes, trouver des voies de développement, essayer de renouveler la manière dont on peut accompagner ces développements’’, a t-il assuré.

Considérée par ses détracteurs comme une monnaie coloniale, le Francs CFA, créé en 1945, est la devise partagée par 14 pays d’Afrique subsaharienne, plus les Comores.

Le franc CFA est arrimé à l’Euro suivant un système de parité fixe en contrepartie de laquelle, les Etats déposent 50 % de leurs réserves de change au Trésor français.

De nombreuses voix s’élèvent de plus en plus, dans les milieux intellectuels et au sein de la société civile, pour critiquer un système considéré comme une “servitude monétaire”.

Le franc CFA (Communauté financière africaine) est la monnaie utilisée dans 14 pays de l’Afrique subsaharienne appartenant à l’une des deux unions monétaires de la région.

Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo sont membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Les six autres pays (le Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad) forment la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

APS

Massacre des peuls a
Réélection de Mack