HomeActualitéAssemblée Nationale – Des députés boycottent le discours de Ousmane Sonko

Assemblée Nationale – Des députés boycottent le discours de Ousmane Sonko

Les députés de la majorité ont boycotté dimanche à l’Assemblée nationale le temps de parole du député Ousmane Sonko, quittant en masse l’hémicycle au moment où le candidat malheureux à la présidentielle de février dernier était appelé à prendre la parole.
Ces députés présents pour la plénière consacrée à l’examen du projet de loi portant loi de finances rectificative 2019, sont sortis en masse de l’Assemblée nationale lorsque son président Moustapha Niasse a invité le député à prendre la parole.
“Je crois qu’on me facilite le travail car je peux parler aux Sénégalais et au gouvernement sans cette majorité mécanique qui n’a rien compris”, a dit l’ancien inspecteur des impôts, considéré comme un des plus critiques envers le pouvoir.
Le leader de Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) a été en revanche fortement acclamé par les députés de l’opposition et les non-inscrits, qui ont dénoncé l’attitude de leurs collègues de la majorité Bennoo Bokk Yaakaar (BBY).
Les députés de la majorité ont rejoint leurs places à la fin de l’intervention de Ousmane Sonko pour poursuivre les travaux de la séance plénière destinée à l’examen du projet de portant loi de finances rectificative pour l’année 2019.

Membre de la majorité, Bounama Sall a expliqué sur sa page facebook pourquoi ils ont réagi ainsi. “Les députés de la majorité ont quitté l’hémicycle quand le collègue Ousmane sonko a voulu prendre la parole. Ce dernier n’ayant participé à aucun des travaux en commissions techniques, depuis novembre 2018, a voulu faire son show devant les caméras. Les députés lui reprochent également de les avoir taxés de petits députés et piétiné l’institution qu’ils partagent, devant la presse nationale et internationale. Entre autres raisons”, a-t-il écrit.

Au total de 86 députés vont prendre la parole lors de cette séance plénière au cours de laquelle le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo va défendre le projet de loi numéro 10/2019 portant loi de finances rectificative pour l’année 2019.
Cette loi de finances rectificative fait état d’une baisse des ressources qui passent de 4071, 77 milliards de francs CFA à 3988,63 milliards, soit une baisse de 83,14 milliards en valeur absolue et 2 % en valeur relative.

Avec APS

CAN 2019 : Madagasca
Lutte : Thiès rempo