HomeÉconomieAmeth Amar, président du Syndicat des Industriels du Sénégal pose les problèmes qui freinent le secteur de l’industrie

Ameth Amar, président du Syndicat des Industriels du Sénégal pose les problèmes qui freinent le secteur de l’industrie


Le Président du Syndicat des Industriels du Sénégal,  Ameth Amar a listé mercredi à Dakar,  les difficultés rencontrées par le secteur industriel dans notre pays. Le port autonome de Dakar, paie les frais de ces manquements notés dans ce secteur. En effet, selon le patron de NMA Sanders, qui s’exprimait lors de la mise en place dudit syndicat, le port ne dispose plus de postes à quai, de nombreux chèques sont impayés dans le secteur de l’industrie. A cela s’ajoute, la prime fixe de la préservation du prix sur le marché. 

L’un des objectifs du syndicat est de créer une synergie pour défendre les intérêts des industriels, mais aussi ceux de la production et de la consommation locale. Le slogan du SIS (Syndicat des Industriels du Sénégal) est de produire puis consommer sénégalais. ‘’Nous voulons nourrir les producteurs de la vallée, du Sine, de la Casamance en valorisant ceux qu’ils produisent ‘’, a dit Monsieur Amar.

Il estime que dorénavant,  avec la création de ce syndicat, les industriels vont parler d’une seule voix et cela va régler plusieurs problèmes. Il ne faut pas oublier que les impôts, la TVA, les emplois reposent en grande partie sur les industriels. Ainsi, il déclare, “nous sommes les premiers partenaires de l’Etat”.

Conscient que l’Etat va les accompagner, Ameth Amar assure qu’ils seront aux côtés du pouvoir, car le Gouvernement a besoin des industriels. L’Etat est conscient du rôle des industriels dans l’économie du pays, dira-t-il. D’ailleurs, lors de la visite du ministre de l’industrie, Moustapha Diop, ce dernier avait annoncé qu’ils vont sortir des normes pour valoriser le consommer local.

Le Syndicat des Industriels du Sénégal porté sur les fonts baptismaux regroupe “une trentaine de sociétés industrielles évoluant dans l’agro-alimentaire, la cimenterie (Nestlé Sénégal, Patisen, Nma Sanders, les Grands Moulins de Dakar etc) dont le chiffre d’affaires cumulé représente plusieurs dizaines de milliards de francs Cfa et 10 à 15.000 emplois directs” a fait savoir Monsieur Alcantra Alexandre, directeur général de Kiréne et vice président du Syndicat des Industriels du Sénégal.

 

 

               ♦ Abdoul BABA – laviesenegalaise.com

 

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Affaire des faux mé
Ligue des Champions