AMADOU BA, WADE, ME EL HADJI DIOUF, ABDOUL MBAYE… , ces têtes de liste laminées dans leur bureau de vote

AMADOU BA, WADE, ME EL HADJI DIOUF, ABDOUL MBAYE

Les législatives ont montré que certains leaders, tête de liste ou autres hauts responsables politiques ne sont pas prophètes chez eux car étant incapables de gagner leur bureau ou centre de vote.

C’est le cas de la tête de liste de la coalition gagnante Wattu Senegaal. Me Wade a été battu hier dans son propre bureau de vote numéro quatre, il n’a pu obtenir que 66 voix derrière Benno qui a engrangé 111 voix et la coalition Manko Taxawu Senegaal qui a obtenu 86 votes. Son poulain Oumar Sarr, a lui aussi été détrôné à Dagana où il régnait en maître absolu depuis 1996. Hier le secrétaire général adjoint du Pds a été battu dans son propre bureau de vote par Benno bokk Yaakaar.

Dans la mouvance présidentielle, beaucoup de responsables ont été humiliés chez eux. A commencer par la tête de liste départementale le ministre Amadou Ba qui a été laminé dans son bureau et son centre de vote aux Hlm Grand Médine. Dans son bureau de vote, l’argentier de l’Etat n’a récolté que 39 voix devant Manko Taxawu Senegaal qui en a pris 61. Amadou Ba partage sa défaite avec le ministre Mbaye Ndiaye et le député Badou Diouf qui ont tous voté dans le même centre. A la Médina, Bamba Fall est resté maître, laminant ainsi le ministre du Tourisme Maïmouna Ndoye Seck battue dans son bureau. Seydou Guèye le porte-parole du Gouvernement n’a pas fait mieux que sa collègue. Tout comme le vice président de l’Assemblée nationale Abdou Mbow qui a perdu son bureau de vote à Thiès. Tout comme le ministre conseiller Youssou Ndour qui n’a rien pu faire dans son bureau au centre Nafissatou Niang de Mermoz.

Talla Sylla la tête de liste de Fal asakan wi a été battu hier dans son centre de vote. L’ancien Premier ministre et tête de liste de Joyyanti a été humilié dans son bureau de vote avec trois voix loin derrière Benno qui en a obtenu 146.

Moussa Sy, le maire des Parcelles Assainies a perdu son bureau avec une petite différence avec Benno. Me El Hadj Diouf est aussi dans le lot des perdants. Celui qui s’est autoproclamé «l’homme du 23 juin» a été battu dans son bureau de vote à l’hôtel de ville de Kaolack.

 Mais il y a quand même ceux-là qui ont prouvé qu’ils étaient bien maîtres chez eux. Il s’agit de Khalifa Sall qui a gagné son bureau de vote même en étant en prison avec 140 voix contre 90 pour Benno. Barthélémy Dias a également gagné tous les bureaux de vote de sa commune Mermoz Sacré-cœur. Tout comme son ami Bamba Fall à la Médina. Aïssata Tall Sall est restée aussi intraitable dans son fief à Podor où elle a gagné la commune. Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr (Yoff) gagne son bureau 198 contre 129 et le Premier ministre Boun Abdallah Dionne (Gossas), Moustapha Niasse (Nioro) ont tous remporté leur fiefs respectifs.


  • Walf Quotidien
Le Groupe Millicom n
PUR assure la surpri