HomeRéligionAly Ngouille Ndiaye réaffirme les engagements de l’Etat pour un bon magal

Aly Ngouille Ndiaye réaffirme les engagements de l’Etat pour un bon magal


Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a réaffirmé, lundi, les engagements de l’Etat, à travers ses démembrements concernés, pour un bon déroulement du prochain magal de Touba, le 7 ou 8 novembre.

Aly Ngouille Ndiaye présidait un comité régional de développement (CRD) consacré aux préparatifs de cette manifestation religieuse annuelle commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes sénégalaises.

A cette occasion, le gouverneur de la région de Diourbel Mouhamadou Moustapha Ndao, en présence notamment du porte-parole du khalif général des mourides Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké, ainsi que l’ensemble des chefs de service concernés,a fait le point sur le dernier CRD tenu le 20 septembre.
.
Il a rappelé à chacun des services impliqués ce qui est attendu d’eux pour “un bon déroulement” de cet évènement religieux qui attire des milliers de fidèles du Sénégal, de la sous-région et de partout à ravers le monde.

Sur le volet sécuritaire, point sur lequel le comité d’organisation a insisté, le directeur général de la Police nationale Oumar Maal a annoncé que “8 postes de police avancés seront fournis en éléments suffisants”.

Ces services “effectuent des rondes et des check-points depuis le 12 octobre”, a précisé le patron de la ^police nationale.
.
“Ce dispositif va nous permettre de prendre en charge Touba et ses environs avant, pendant et après l’évènement”, a assuré M. Maal.

Concernant la santé, la directrice de la santé publique, Marie Khémes Ngom, a déclaré que la “couverture sanitaire et la surveillance épidémiologique seront renforcées, avec notamment l’installation de “150 postes médicaux”.

“Et pour la première fois, 95 médecins spécialistes seront mobilisés”, a renseigné Mme Ngom.

Le ministre de l’Intérieur, en conclusion, a invité l’ensemble des acteurs à pencher sur “des réponses structurelles pour régler définitivement le problème des inondations à Touba”, d’autant qu’avec “le rythme actuel, estime-t-il, d’ici à 5 ans “le magal sera célébré en plein hivernage”.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Youssou Ndour remet
Double confrontation