Aïda Sagna, combattante de Daesh, sera jugée pour terrorisme

La féminisation du terrorisme est une réalité. Aida Sagna, membre de la filière dite du Lac Rose et épouse de Lamine Ndiaye, “l’émir” des jihadistes sénégalais basés en Libye, est dans une mauvaise posture.

Le procureur a demandé sa mise en accusation et son renvoi devant la Chambre criminelle spéciale pour actes terroristes et recrutement de personnes en vue de participer à un acte de terrorisme. C’est une première dans les annales de la justice sénégalaise, car ce sera la première fois qu’une combattante présumée de l’Etat islamique sera jugée devant la Chambre criminelle spéciale.

Aux premières heures de son interrogatoire, elle a avoué aux enquêteurs s’être rendue dans les bastions de l’Etat islamique pour faire le Jihad.

Aida Sagna a renseigné selon Libération, que c’est son nouveau mari, Lamine Ndiaye, qui l’avait convaincu alors que le billet lui a été payé par Ibrahima Ba, membre de la communauté Ibadou Rahmane du Lac Rose qui l’a rejoint plus tard en Libye.

Elle précise d’ailleurs avoir fait le voyage avec Awa Camara, épouse de Sidy Sarr qui était l’imam de la mosquée Ibadou de Lac Rose.

Grand Yoff : Un acci