HomeÀ la uneAffaire Pétro-Tim : Alioune Tine plaide pour une commission d’enquête qui va entendre les Présidents Wade et Macky

Affaire Pétro-Tim : Alioune Tine plaide pour une commission d’enquête qui va entendre les Présidents Wade et Macky

Wade et Macky

Alioune Tine, Droit de l'HommeL’affaire de corruption présumée dans laquelle le frère du président de la République, Aliou Salll, est cité, doit nécessairement être tiré au clair. C’est la conviction du fondateur d’ « Africa Jom », Alioune Tine, qui plaide pour une commission d’enquête indépendante qui pourra entendre les Présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall.  

D’emblée, le directeur d’Amnesty International en Afrique de l’Ouest donne les signes qui montrent que l’Etat du Sénégal est « vulnérable ». « Il y a des signes qui montrent que l’Etat est fragile. D’abord, les institutions seules, fortes, nous avons un pouvoir présidentiel qui en réalité, théoriquement, est un pouvoir très fort, un pouvoir solitaire et c’est ça qui en fait un pouvoir vulnérable. Quand le pouvoir est mal encadré, ça crée sa propre vulnérabilité. Et, la vulnérabilité du pouvoir suprême, c’est la vulnérabilité de l’Etat », déplore-t-il.  

Poursuivant, l’invité de l’émission « Objection » de ce dimanche 07 juillet 2019 de préciser que : « La manière dont on protège la sécurité personnelle du président de la République comme la sécurité personnelle de l’Etat, c’est comme ça que demain, sur le plan administratif, économique, on protégerait également la sécurité de  l’Etat, c’est des cohérences »…

À en croire, le directeur d’Amnesty International en Afrique de l’Ouest, ce qu’il faut pour tirer cette affaire au clair, c’est de mettre en place une commission d’enquête indépendante. 
« Ce qu’on peut faire, c’est une commission d’enquête indépendante qui est composée de gens qui ont de l’expertise. Par exemple, l’Inspection d’Etat en matière de Plan de l’administration, des journalistes d’investigations, des experts, des ingénieurs des mines spécialistes dans le domaine du pétrole, la société civile, des juges ou avocats, et on leur donne carte blanche et tous les moyens pour pouvoir faire des investigations, faire des recommandations et les mettre sur la table. À partir de ce moment, on examine ce que peut supporter notre Etat, on les applique, on tire des leçons et on avance ».  

Et, cette commission, avance-t-il, « peut entendre le Président Wade, de même que le Président Macky Sall. C’est bon que ces deux hommes soient entendus y compris toutes les personnes concernées, c’est cela, faire le bon travail».  

Alioune Tine de prévenir : « Si on ne fait pas attention, cette affaire va cramer le mandat du Président Macky et ce n’est pas bon ni pour la République ni pour le Sénégal ».

 

     Avec Presafrik

Rachat des parts de
Décès de l'enseign