HomeActualitéAffaire des faux médicaments à Touba : “les vrais coupables n’ont pas été poursuivis”, selon Me Massokhna Kane

Affaire des faux médicaments à Touba : “les vrais coupables n’ont pas été poursuivis”, selon Me Massokhna Kane


Le président de la Commission nationale de lutte contre les faux médicaments et de l’exercice illégal, Me Massokhna Kane a dénoncé mercredi, l’enquête sur l’affaire des médicaments saisis à Touba. 

L’avocat et président d’une association de consommateur estime que les vrais coupables n’ont pas été poursuivis. « Je ne suis absolument pas satisfait du traitement de ce dossier depuis l’enquête de gendarmerie, en passant par l’instruction. Il y a que deux lampistes qui ont été pris, alors que s’il y avait une enquête approfondie, on aurait pu mettre la main sur de gros gibiers », dit-il savoir sur la RFM. 

Pour rappel, la gendarmerie de Touba avait saisi le 11 novembre 2017, à Bélèle, deux camions remplis de médicaments falsifiés d’une valeur de 1 milliard 335 millions de francs Cfa. Deux personnes (Bara Sylla et Amadou Diallo) avaient été arrêté et traduits en justice. Le procureur a requis (hier) 7 ans de prison contre eux. 

« Ce qu’ils ont fait, c’est criminel. C’est une bande bien organisée, mais figurez-vous que ni la gendarmerie, ni le juge d’instruction n’ont fait de perquisition ni dans les locaux du principal prévenu ni à son domicile. Alors qu’on aurait pu découvrir des médicaments et des documents », se désole Me Masokhna Kane. 

«Dans cette filière il y a aussi des Guinéens qui approvisionnent les marchés de Dakar de faux médicaments. Donc, une bonne enquête aurait permis de découvrir certainement, beaucoup de choses. Malheureusement, ça n’a pas été fait », regrette encore l’avocat cité par Leral.net

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Selon la Banque mond
Ameth Amar, préside