HomeContributionA la découverte de Prokhane, une cité religieuse historique

A la découverte de Prokhane, une cité religieuse historique


Très peu connue en dehors du Sénégal, Prokhane est pourtant l’une des plus importantes cités religieuse en Afrique. Ce petit village situé dans la région de Kaolack attire chaque année des milliers de pèlerins musulmans. Jumia Travel, acteur du tourisme au Sénégal et votre site d’information vous invitent à découvrir en ce mois de Ramadan, une cité religieuse historique.

Lieu de pèlerinage annuel, Prokhane est une cité religieuse particulière d’environ 30 000 habitants. Ce village qui abrite un grand Magal, doit son rang à Mame Diarra Bousso, la mère de Cheikh Ahmadou Bamba ou Serigne Touba (1853-1927, mourut à Prkhane en 1968 à l’âge de 33 ans), fondateur du mouridisme, fondé au début du xxe siècle (la confrérie des Mourides est la deuxième voie à apparaître après la tijanisme au Sénégal. Elle compte des millions de fidèles à travers le monde).

Chaque année ce sont de milliers de fidèles, en majorité des femmes qui font le déplacement pour rendre hommage à celle qui est affectueusement appelée « Borom Prokhane ». Ce rendez-vous (Magal) est très particulier car étant le premier et unique dans le calendrier musulman, appartenant au genre féminin. Un événement spirituel de haute facture qui permet à l’occasion de mettre en exergue un leadership féminin de type islamique.

Preuve de l’importance de ce lieu Saint, le mausolée et le puits de Mame Diarra Bousso (qui selon la croyance aurait de nombreuses vertus miraculeuses) figurent sur la liste des sites et monuments historiques classés au Sénégal.

Mame Diarra est pour beaucoup un modèle de sainteté au féminin. Elle est ailleurs la seule femme dans l’histoire de l’humanité à avoir à la fois sa propre ville, une Grande mosquée, un imposant mausolée (visité par des millions de gens par an), un Magal annuel (qui draine des centaines de milliers de gens), un complexe islamique multifonctionnel (qui accueille des centaines de jeunes filles. Si vous n’avez jamais été à Pokhane, ce mois béni de ramadan est peut-être l’occasion de vous y rendre en pèlerinage, afin de bénéficier de nombreuses grâces.

Ismaël Cabral Kambell

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

ZIGUINCHOR – Il av
Ramadan 2018 – Voi