HomeActualité21e anniversaire de la disparition de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh : Le souvenir toujours vivace d’un guide éclairé

21e anniversaire de la disparition de Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh : Le souvenir toujours vivace d’un guide éclairé


La date anniversaire du rappel à Dieu Serigne Abdoul Aziz Sy a été vécue dans la ferveur et le recueillement hier, mercredi 14 septembre, dans la maison de l’ancien Khalife général des Tidjanes de l’avenue Blaise Diagne. Récitals de Coran au matin suivi des chants des œuvres littéraires de Dabakh, ont rythmé le 21 éme anniversaire de la disparition de cette grande figure de l’Islam et guide éclairé.

14 septembre 1997-14 septembre 2018. Voilà 21 ans que Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh quittait ce bas monde, laissant le souvenir d’un guide éclairé, de régulateur social et de porteur de voix de l’Islam. La date anniversaire de son rappel à Dieu a encore été l’occasion pour les fidèles de rappeler encore son legs à travers des journées de recueillements. La demeure de «Dabakh» n’a en tout cas pas désempli. Depuis les premières heures de la matinée d’hier, mercredi 14 septembre, les fideles sont venus de partout pour assister à l’hommage rendu cet homme qui a, pendant quarante ans durant, assuré le Khalifat de El hadji Maodo Malick Sy (1957-1997). Cette journée a été marquée par le récital du Coran, par les chansons des œuvres laissées par Serigne Abdoul Aziz Sy.

« Aujourd’hui, on parle d’anniversaire du rappel à Dieu de Mame Abdou Aziz Sy, mais c’est un mot qu’il na jamais voulu qu’on invoque à son égard. L’affection que les fidéles ont de Mame Abdou a fait qu’aujourd’hui on parle d’anniversaire de son décès. N’empêche, cette journée est fêtée partout dans le monde par les fideles. L’anniversaire de l’année précédente, je l’ai fêté aux Etats-Unis avec les Tidjanes, Mourides, Layènes entre autres. D’ailleurs à l’étranger, l’anniversaire est plus animé qu’ici au Sénégal», souligne Serigne Lamtoro Sy, membre de la famille du défunt Khalife général des Tidjanes. Il faut dire que chaque année, à l’occasion de ce date anniversaire, on peut noter une symbiose entre les différentes confréries au Sénégal. C’est en tout cas pour Serigne Lamtoro Sy, «une manière de prouver que Mame Abdou n’est pas seulement l’homme des Tidjanes mais aussi celui des mourides, des layènes, des Khadres et de tous les musulmans. Il appelait toujours à la solidarité, au dialogue, à l’union des hommes et des cœurs. Le Sénégal est dans une situation politico-sociale désastreuse. Il n’y a plus de solidarité d’ entre aide entre les musulmans. Chacun vit isolé. Ce qui fait que les gens à la place du cœur ont plutôt une pierre». Ce membre de la famille Sy relève que l’héritage de Serigne Abdou Aziz Dabakh, si il est bien géré constitue une solution contre les maux de la société ou encore l’instabilité politique et sociale dans le pays.

« L’instabilité politique et sociale que traverse notre pays est dû au fait qu’on n’applique pas les instructions de Mame Abdou. C’était un homme qui avait su gérer les problèmes de ce pays pacifiquement. Si aujourd’hui, on assiste à des querelles entre les politiciens sans vergogne ou des faits qui dépassent l’entendement, c’est parce que l’héritage n’est pas bien géré par les héritiers », soutient-il.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Charge à l'essieu :
Abdou Karim Sall res