HomeSportPrésidence de la FSF : Trois candidats pour un fauteuil !

Présidence de la FSF : Trois candidats pour un fauteuil !

Il était une fois, un fauteuil pour trois candidats. Le premier, Me Augustin Senghor, l’avait déjà occupée et voudrait y rester, les deux autres, Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte, veulent lui succéder. Chacun a mis son programme en avant pour convaincre les électeurs. Avec cette seule différence que le premier avait déjà un bilan qu’il va brandir pour essayer d’emporter l’adhésion de ses pairs. Verdict ce samedi 12 aout lors de l’Assemblée générale de la FSF.

Me Augustin Senghor : « Un 3ème mandat pour réaliser un dernier challenge »
L’hôtel fédéral qu’il projette de réaliser dans son troisième mandat, s’il est élu, lui tient beaucoup à cœur. C’est, en quelque sorte, ce qui le pousse à se présenter, encore une fois, devant ses challengers. Après deux mandats durant lesquels il a réalisé ce que le football sénégalais n’a jamais pu faire, Me Augustin Senghor va à l’encontre des suffrages des électeurs, du monde du football sénégalais.

Ayant bénéficié de la confiance de ses pairs présidents de club et acteurs du football pendant deux mandats de quatre ans, Me Augustin Senghor estime que dans le domaine du football, dans le sport plus largement, pour bien mener un projet, une vision, il faudrait entre dix ou douze ans pour en connaître l’aboutissement. « Partant de là et après réflexion pendant un certain temps, j’ai décidé de solliciter un dernier mandat pour qu’à l’horizon 2021, je puisse parachever la mission que je me suis fixée. Par conséquent, les acquis qui seront issus de la mise en œuvre de notre vision, depuis quelques années avec notre équipe fédérale, aideront le football sénégalais à mieux se porter », a-t-il dit.

Mbaye Diouf Dia veut aller au-delà des réalisations de Me Senghor
Mbaye Diouf Dia, président de Mbour Petite Côte, a présenté sa candidature. Pour lui, il s’agit de compléter les réalisations qu’il s’était engagé à réaliser avec l’actuel président dont il est l’un des collaborateurs.

Une candidature que le président de Mbour Petite-Côte explique par sa volonté d’aller au-delà des réalisations de l’actuel président avec lequel il chemine depuis quelques années maintenant. « Depuis le Cadre de concertation des présidents de club, le Comité de normalisation de la Fsf et aujourd’hui la Fédération, nous avions plusieurs points sur lesquels il fallait asseoir le plan de développement du football sénégalais », a dit M. Dia. Qui ajoute que sur ce, il fallait s’appuyer sur quatre aspects que sont le « développement de la petite catégorie, la subvention aux clubs amateurs, la professionnalisation du football ainsi que la réforme des textes ». Des aspects sur lesquels le candidat estime que le football national n’a pas fait assez de progrès même si des avancées ont été notées.

LOUIS LAMOTTE «Le Ndiguëul des présidents de Ligue inféodés au système n’y pourra rien»

S’il ya un enseignement majeur à tirer de mes périples à travers les 14 régions du Sénégal, c’est que la quasi-totalité des clubs et acteurs réclament, pour ne pas dire exigent le changement. Trois mandats et quatre coupes d’Afriques c’est trop ! clament –ils. Je les comprends bien quand on sait que les clubs ont été traités en parents pauvres pendant les deux mandats de l’équipe sortante ! Tous les clubs sont abandonnés à leur sort sans aucune solidarité fédérale. Chez les amateurs notamment, les difficultés d’acquisition des licences, celles rencontrées pour les remboursements de transport ont fini de cristalliser déception, défections et dépit. Je me réjouis, dans ce contexte, de pouvoir compter sur le soutien d’ acteurs du football de premier plan qui partagent la foi en un changement radical de philosophie et de méthode dans la gestion de notre football.

 

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Tabaski 2017 : C'est