HomeSportLutte Sénégalaise : Lac de Guiers 2 et Modou Lo, un combat de choc

Lutte Sénégalaise : Lac de Guiers 2 et Modou Lo, un combat de choc

Combat de Lutte, Lac de Guiers 2 et Modou Lo

Le combat de lutte avec frappe du 16 juillet prochain opposera deux lutteurs qui se connaissent bien, selon Moustapha Guèye et le nouveau porte-étendard de l’écurie de Fass, Gris Bordeaux. Pour ce dernier, Lac de Guiers 2 et Modou Lo sont à chances égales.

Les amateurs de la lutte avec frappe se donnent rendez-vous pour une affiche allé- chante, dans moins de deux semaines. Ce sera le combat de la “clarification” entre Lac de Guiers 2 et Modou Lo, le 16 juillet prochain au stade Demba Diop.

Lors de leur première confrontation, le 4 avril 2011, les deux protagonistes se sont quittés sur un match nul. Depuis, chacun a connu une trajectoire parsemée de gloires et de désillusions. Mais tous deux ont enregistré des victoires lors de leurs dernières sorties. Le pensionnaire de l’écurie Walo a battu l’ancien roi des arènes Yakhya Diop “Yékini”, le 24 juillet 2016.

Quelques jours plus tard, le 31 du même mois, son adversaire a fait pareillement face à Gris Bordeaux. Cette fois, l’issue du combat sera différente. C’est l’avis de l’ancien lutteur de Fass, Moustapha Guèye. Car, dit-il, “ils se connaissent maintenant”. Une analyse que partage l’actuel “Tigre de Fass”, qui a eu à en découdre avec eux. “Maintenant, chacun saura éviter les obstacles et trouver la faille”, fait remarquer Gris Bordeaux. Il est même convaincu que c’est du “50-50”, puisque “chacun pouvant terrasser l’autre”.

La force tranquille face à la vélocité

Selon Tapha Guèye, chacun des deux adversaires du 16 juillet prochain a des qualités lui permettant de sortir vainqueur de ce duel très attendu par les aficionados de lutte. “C’est un calme qui fait face à un virevoltant”, souligne-t-il. “Lac de Guiers 2 a la taille et le gabarit. Il a un calme olympien. Il est posé et ne se dévoile pas vite”, dit l’ancien “Tigre de Fass”.

Pour le successeur de Mbaye Guèye au trône de Fass, le champion de Guédiawaye est un lutteur qui sait “agir en fonction du temps”.Quant au lutteur de l’écurie Rock Energie, le 2e “Tigre de Fass” estime que son avantage repose sur “sa rapidité et sa force de pénétration”.

L’endurance

Par ailleurs, Moustapha Guèye a soulevé le caractère endurant des deux lutteurs. Le lutteur des Parcelles et le chef de file de l’écurie Walo, croit-il, font partie de ceux qui “travaillent le plus aux entraînements”. Et surtout, “tous les deux ont l’habitude des combats qui durent”, rappelle-t-il.

Ce qui lui fait dire que leurs prochaines joutes pourraient tirer en longueur. Toutefois, Tapha pense que Modou Lo a eu des combats plus durs dans sa carrière. “Tous ses duels sont âprement disputés”, fait-il observer. L’ancienne gloire de l’écurie Fass a aussi noté que l’enfant de Fandène a un avantage concernant l’aspect communicationnel. “Il sait intimider ses adversaires. Il aime provoquer.

Il a des astuces dans sa façon de lutter”, explique-t-il. Il a même fait le rapprochement entre le champion des Parcelles Assainies et Mbaye Guèye. “Le Tigre de Fass était comme ça. On disait toujours que ses adversaires avaient peur de lui. Car il te menaçait, t’intimidait. Tout ce qui l’intéressait, c’est la victoire”, confie-t-il. “Sans douter de sa sympathie et sa politesse”, Moustapha Guèye révèle qu’en tant que lutteur, Modou Lo a un “esprit espiègle”. “Un lutteur accompli doit être ainsi”, apprécie-t-il.

  •       EnQuete
Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Sénégal : "Impossi