HomeCommuniqué de PresseLégislatives : Aliou Sall et Abdoulaye Thimbo se retirent de la course pour mettre à l’aise Macky Sall

Législatives : Aliou Sall et Abdoulaye Thimbo se retirent de la course pour mettre à l’aise Macky Sall

Aliou Sall se retire. Convaincu de sa légitimité et poussé par ses inconditionnels, le maire de Guédiawaye avait déclaré sa candidature pour les prochaines législatives. Il espérait pouvoir diriger la liste départementale de Benno bokk yaakaar. Ce, malgré les réserves, critiques et quolibets de ses adversaires, au sein de la majorité comme de l’opposition.

Dans une déclaration parvenue à Seneweb et cosignée avec Abdoulaye Thimbo, maire de Pikine, Aliou Sall annonce son retrait de la course pour l’Assemblée nationale. Le premier est l’oncle du chef de l’État ; lui, son frère. Ils déclarent avoir pris cette décision pour faire mentir ceux qui font courir la rumeur selon laquelle il y aurait un projet de dévolution monarchique du pouvoir, avec le dessein, notamment, de faire d’Aliou Sall le président de l’Assemblée nationale.

COMMUNIQUÉ

Depuis quelques jours, comme à l’accoutumée, l’opposition, dans sa volonté de nuire au Chef de l’État, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, a repris du service. Les attaques sans fondements, reprennent de plus bel. Ces attaques calomnieuses ont pour cibles la famille présidentielle en général, et Aliou Sall, le maire de Guédiawaye, en particulier.

Cette fois-ci, le mensonge  gros et grossier consiste à faire croire qu’il y a un projet de dévolution familiale monarchique, avec comme premier acte, faire de Aliou Sall, Président de l’Assemblée nationale.

Leur idée est claire et consiste à faire de l’amalgame, assimilant le Président Macky Sall à ces autres népotistes qui ont essayé de se faire hériter par les membres de leur famille.

D’autres attaques, mûrement planifiées par nos détracteurs vont, certainement, se poursuivre.

Malgré le fait que ces propos soient non fondés, car nos valeurs nationales de « JOM, NGOR et KERSA » n’autorisent et n’ont jamais autorisé d’avoir à la tête des principales institutions du pays (Présidence de la République et Présidence de l’Assemblée nationale), deux frères. A fortiori, le Président Macky Sall, un homme politique, juste, honnête, grand démocrate dont la droiture ne souffre d’aucune contestation, accepterait-il, de cautionner ce schéma d’un autre temps. La réponse est, naturellement, non.

Notre légitimité est claire, puisque nous sommes investis par toutes les instances du parti (APR) et de la Coalition BBY: Nonobstant cela, nous avons décidé de renoncer à notre investiture entant que tête de liste de BBY des départements de Pikine et de Guédiawaye aux Législatives du 30 juillet 2017.

Et cela, dans l’optique de ne pas être la porte d’entrée de ceux qui veulent s’en prendre au Président de la République.

Pour l’intérêt de l’APR, du Président de la République et du Sénégal, nous avons décidé de mettre à l’aise, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, en favorisant la candidature d’autres responsables du Parti (APR) et/ou de la Coalition BBY.

Aujourd’hui plus qu’hier, notre engagement et notre détermination à conduire la bataille électorale ne baissera point. Au contraire, nous allons, plus que jamais, déployer toute notre énergie pour que la victoire de la coalition BBY aux Législatives 2017, soit au-delà des performances jamais atteintes.

Nous savons, certes, que c’est là une décision lourde et douloureuse, surtout pour les responsables et militants qui nous ont toujours assuré d’un soutien affectif et déterminé.

Pour l’intérêt supérieur du Sénégal et de Monsieur le Président de la République, nous les invitons à l’accepter et, surtout, à la soutenir.

Abdoulaye THIMBO, Maire de la ville Pikine, Coordonnateur de la Coalition BBY et Coordonnateur de l’APR de Pikine.

Aliou SALL, Maire de la Ville de Guédiawaye, Coordonnateur de la Coalition BBY et Coordonnateur de l’APR dd Guédiawaye.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Daaka 2017 : L'inté
Incendie au Daaka :