HomeÀ la uneJustice : Ismaïla Madior Fall prend ses marques à la Chancellerie

Justice : Ismaïla Madior Fall prend ses marques à la Chancellerie

Ismaila Madior Fall

Le nouveau garde des Sceaux, ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall, s’est déjà mis à la température de son département ministériel. Si tôt la passation de services effectuée, le successeur de Sidiki Kaba a reçu en audience l’ambassadeur de France Christophe Bigot ainsi que l’Union des magistrats sénégalais (Ums) et le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust). Entre réconfort d’un financement de 15 millions d’euros (9 839 355 000 francs Cfa) et complaintes des acteurs de la justice, le constitutionnaliste a matière pour légiférer.

Dakar sera bientôt dotée d’un Tribunal de commerce et d’une Ecole nationale de magistrature (qui sera implantée à Diamniadio), révèle un communiqué de la cellule de communication du ministère de la Justice faisant le point de l’audience accordée mercredi par Ismaïla Madior Fall, nouveau garde des Sceaux, ministre de la Justice, à Christophe Bigot, ambassadeur de France à Dakar. «Ce volet comporte trois composantes. Une première composante portant sur la construction du Tribunal de commerce de Dakar et de l’Ecole nationale de magistrature. La deuxième est axée sur la formation et la 3ème est tournée sur la création d’un portail internet pour mettre en ligne tous les textes juridiques sénégalais.

Il s’y ajoute que l’Afd (Agence française de développement) va prendre en charge le financement d’une assistance technique pour une durée de trois ans. Tout ce programme va coûter un montant de 15 millions d’euros (9 839 355 000 francs Cfa)», renseigne le document à propos du volet portant sur la construction des infrastructures. «Une nouveauté parce que jusque-là, l’Afd ne faisait pas dans la gouvernance.

Depuis un an, elle a compétence de financer la gouvernance de la coopération bilatérale», relève le document faisant savoir que pour les 15 millions d’euros, «la moitié sera sous forme de prêt attractif à des taux concessionnels et l’autre moitié sera un don selon les assurances du représentant de l’Afd, Monsieur Romain Regulaire». L’appui à l’initiative de la formation Neumann sur les droits de l’Homme, un des volets importants de la coopération bilatérale, était aussi à l’ordre du jour de l’audience selon le communiqué.

Rencontre avec l’Ums et le Sytjust

Outre son Excellence Christophe Bigot, Pr Ismaïla Madior Fall a reçu le même jour une délégation de l’Union des magistrats sénégalais (Ums) conduite par le président Souleymane Téliko. «Le président de l’Ums a, au cours de cette rencontre, rappelé les préoccupations des magistrats articulées autour de deux points principaux, le principe d’inamovibilité et la transparence dans la gestion des carrières des magistrats», renseigne à ce propos le communiqué qui nous est parvenu dimanche.

Une remarque bien prise en compte par le nouveau ministre de la Justice ayant émis «l’idée d’un comité de réflexion permanent pour servir de cadre de concertations et d’échanges». Dans la foulée de ces rencontres de prise de contact, Ismaïla Madior Fall a aussi reçu une délégation du Sytjust conduite par le Secrétaire général, Me Aya Diop, pour porter à la connaissance du nouveau ministre, «les urgences de l’heure». «Lesquelles urgences portent sur le décret sur le Cfj, le décret portant statut particulier des fonctionnaires de la justice, le texte modifiant les fonds communs, les indemnités des administrateurs de greffes et l’habitat social», a, à ce sujet, rapporté le document.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Mort suspecte du Sé
Portrait - Qui est M