HomeActualitéBlocage du conseil municipal de Thilogne, le temps de dire « ça suffit !» à ces mercenaires politiques

Blocage du conseil municipal de Thilogne, le temps de dire « ça suffit !» à ces mercenaires politiques

Faut parler ou laisser ces mains inexpertes manipuler à leur guise  notre avenir; celui de nos frères et sœurs ? Faut-il  toujours continuer de courber l’échine et recevoir les coups violents  de ces « baveurs » invétérés et insouciants des enjeux du développement local ? Devons-nous continuer de penser que la chose publique et politique est leur « sauce interne » ? Devrions-nous continuer d’accepter que nos pères, mères, neveux et nièces  soient sacrifiés sous l’autel des calculs politiciens et des intérêts égoïstes de ces démagogues dont l’aura ne dépasse guerre les ravins qui ceinturent Thilogne ?

Il est des moments où le « silence est trahison ». Alors, il est temps de rendre audible notre voix auprès de nos frères et sœurs thilognois après cette énième forfaiture. Un  vote du budget encore bloqué. L’avenir de milliers d’élèves de Thilogne encore compromis. La santé des tout-petits et celle des personnes du troisième âge encore mises à rude épreuve. Le prétexte fallacieusement servi, la « gestion peu orthodoxe » du Maire. L’incompétence avérée du chef de l’exécutif local (qui n’est pas préparé à assumer des charges publiques) ne saurait justifier le rejet du budget municipal de l’exercice 2017.

Les motivations sont tout autres. En réalité, ces gens n’ont aucun projet politique. A la place d’un discours politique novateur porteur de rêve et d’espoir pour la population, ils s’embourbent dans des diatribes, qui, parfois, frisent l’enfantillage. Ils considèrent la réunion du conseil municipal comme une partie de jeu de ping pong entre deux camps, qui ignorent la pleine mesure de la responsabilité politique et sociale qui pèse sur leurs épaules.

La politique est certes un jeu, mais un jeu pour les intelligents et les gentlemen. A travers vos actes de tous les jours, vous avez fait preuve de votre « nanisme » politique. La finalité de toute action politique reste l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Alors que vous, toute votre « politique », c’est de délester la population du minimum vital (l’éducation, la santé, l’environnement, eau potable et en abondance….)

Vous vous adonnez à votre jeu favori parce que tout simplement vos enfants ne fréquentent pas les écoles de la Commune. Les membres de vos familles restreintes ne se soignent pas au centre de sante de Thilogne. Vous n’êtes pas quotidiennement confrontés aux rigueurs du climat accentuées par les pannes récurrentes du seul forage dont dispose la ville éponyme. Vous bloquez la vie de milliers de thilognois tout en bombant honteusement le torse et entonnant   fièrement  votre hymne favori «  nous avons bloqué, nous avons la majorité ».

Après la délégation spéciale de 2009 à 2014, vous faites vivre à notre commune un fonctionnement spécial depuis les dernières locales. Toujours avec presque les mêmes protagonistes. Vous avez certes  réussi à faire de Thilogne une commune politiquement « maudite ». En dépit de tous les coups que vous lui avez fait subir, elle tient toujours sereinement et fièrement  sur ses béquilles sociales et humaines.

Vous pensez pouvoir vous sauvez  en entrainant  notre pirogue dans des eaux troubles. Au niveau local, vous avez indignement accepté de livrer par procuration  une bataille politicienne qui se mène au niveau régional  entre deux soi-disant ténors du parti au pouvoir.  Vos acrobaties politiciennes sont fonction des consignes de vos maîtres auxquels vous obéissez au doigt et à l’œil.

En le faisant, vous avez vendu vos âmes aux diables  à vil prix pour des prébendes derrières lesquels vous courez depuis 2012. Vous pouvez monnayer votre dignité, s’il vous en reste encore, mais vous ne pourrez jamais entacher la « fierté » thilognoise. Vous passez tout votre temps à secouer le « Salndu » (pilier), mais vous ne parviendrez jamais à l’incliner. Car il repose sur un socle solide : une trajectoire politique et historique enviable et  des ressources humaines diverses et variées courues au niveau national et international.

Vous, votre projet politique c’est de diviser Thilogne en autant d’entités claniques qu’il en existe de tendances politiques. Vous manipulez à longueur de journée vos suiveurs que vous considérez comme du bétail. Vous leur demandez de saboter toutes les initiatives porteuses de valeur ajoutée sociale pour la population de Thilogne. Vous infiltrez et essayez en vain d’ « infecter » maladroitement toutes les organisations sociales de la commune.

Vos entreprises « divisionnistes » et vos tentatives d’écorner l’image de notre Thilogne pour vos seules intérêts, sont retournées contre vous.  Vous avez ainsi subi un cinglant mépris du président de la République lors de son passage à Thilogne à l’occasion de sa tournée économique dans la région nord. A cette étape, le chef de l’Etat n’a pas jugé utile de se mettre debout  dans son véhicule (comme il l’a fait partout ailleurs) pour communier avec vos piètres et ridicules mobilisations. Nous avons deviné les yeux fermés de Macky Sall de l’entrée à la sortie de la ville.

Face à cette « dèche politique », qui dure depuis que Thilogne est érigée en commune (1996), et qui s’est aggravée depuis 2009 (délégation spéciale jusqu’à 2014), nous en appelons à tous les jeunes, à toutes les femmes, à la diaspora, à Thilogne Association Développement (TAD) et à toutes les forces sociales, citoyennes et intellectuelles de Thilogne pour la libération de notre commune du joug de ces nains politiques.

A vous conseillers municipaux, victimes de manipulation et de charlatanisme politique, la population thilognoise vous regarde, vous écoute et vous met devant toutes vos responsabilités. L’avenir de nos petits frères et petites sœurs, de nos pères et mères, de nos enfants, de nos neveux  et nièces sont entre vos mains.

Quand viendra l’heure du « vote de la dernière chance », ce samedi, prenez votre décision en écoutant votre cœur. Prenez votre décision en faisant de votre conscience votre propre tribunal, qui vous jugera, vous et votre descendance.

C’est ici l’ « acte 1 » dans la constitution d’un bouclier social et citoyen pour la défense et la surveillance des intérêts  de la population de Thilogne.


Oumar Mamadou BASSOUM

      Habitant de Thilogne 

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Le tourisme dans la
Amicaux 23 et 27 mar